Mondanités au sommet de l’Etat : La balade de trop en France et aux USA

11

  Mal élu à la tête d’un pays parmi les plus pauvres de la planète terre, le président contesté Ibrahim Boubacar Kéita a commis l’erreur de persévérer dans ses envolées paradisiaques. Les très fâchés guerriers de la diaspora malienne n’ont pas du tout raté l’occasion de saborder ce voyage extravagant de LadjiBourama qui emportait dans ses bagages, dit-on, une forte délégation de 150 membres logés dans les hôtels huppés et alors onéreux de Paris, New York et Washington. Et la bataille ne fait que commencer !

            Ni les discours machiavéliques, ni la répression aveugle ne suffiront à tenir les Maliens dans le respect de résultats électoraux frauduleux et de celui proclamé vainqueur de cette mascarade. Après cinq ans de mésaventure où les promesses n’ont pas été tenues, les Maliens dans une frange importante ont ouvert les yeux et ne veulent plus se laisser faire. Comment faire balader sur du faux et usage du faux à la fois des candidats à la présidentielle tels Soumaïla Cissé, MountagaTall, Oumar Mariko, Mohamed Ali Bathily, ChoguelMaïga, Moussa Sinko Coulibaly, Dramane Dembélé, Daba Diawara et Mamadou Traoré, ainsi que d’autres fortes personnalités politiques et de la société civile et leurs adeptes qui ont fait la gloire de An tè a banna, CDR, Adéma Association, URD, CNID, Sadi, MPR, etc. ? Sans compter l’appui inestimable du Chérif de Nioro et le contexte peu élogieux de la grève des magistrats et d’une paix qui s’éloigne de plus en plus malgré la signature d’un accord fantaisiste pour la paix. Bamako est sale, les matières premières sont à des prix insupportables, plus de 2 millions d’enfants sont hors du système scolaire, le pouvoir est dans l’incapacité de faire le bonheur des Maliens.

            Faire fi de ce sombre tableau pour aller en promenade de réjouissance et de gaspillage, voilà ce qui a soulevé la colère des Maliens de la diaspora. C’était en France et aux USA ainsi qu’à Bamako lors du retour au bercail de la forte délégation présidentielle. Organisés au sein de groupes engagés dans la dénonciation et le rejet du président élu par un système frauduleux, ces combattants éclairés ont tenu des propos tels ” Ibk voleur, Ibk dégage, etc. “. Et ils promettent de poursuivre cette révolte contre l’usurpation du pouvoir par Ibk, en tout cas à chacune de ses sorties et chaque fois que des ministres effectueront le voyage d’Europe et d’Amérique.

            Gageons que le pouvoir mal en place puisse comprendre qu’il y a la nécessité absolue d’aller à un dialogue franc et inclusif sans lequel l’horizon s’assombrit de plus en plus. A bon entendeur salut !

Mamadou DABO

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here