Saccagée par les populations suite à l’assassinat de l’albinos Ramata Diarra : La Brigade de Gendarmerie de Fana rénovée par Mohamed Coulibaly

3

Mohamed Coulibaly, un jeune entrepreneur ressortissant de Fana mais résidant à Bamako, s’est illustré à Fana avec la reconstruction de la Brigade territoriale de Gendarmerie de cette localité dont les locaux et des véhicules avaient été saccagés et incendiés, le 13 mai 2018, par des populations de Fana révoltées contre l’enlèvement et l’assassinat de la jeune fille albinos Ramata Diarra, dans la nuit du 12 au 13 mai 2018. Présidée par le préfet adjoint du cercle de Dioïla en compagnie du sous-préfet de Fana, la cérémonie de réception de la Brigade de gendarmerie flambant neuve a eu lieu le vendredi 28 septembre 2018 à Fana.

Les autorités administratives, politiques, coutumières de la région de Koulikoro et les membres de la famille du donateur venus très nombreux de Bamako pour assister à la cérémonie de réception des nouveaux locaux de la Brigade de gendarmerie de Fana qui ne porte plus les stigmates des événements du 13 mai 2018 qui ont secoué cette localité.

Selon le Commandant de la Brigade de gendarmerie de Fana, Major Moussa Mallé, les travaux financés par Mohamed Coulibaly ont concerné la restauration des locaux de la Brigade de gendarmerie et sa peinture aux couleurs de la gendarmerie, son électrification, son plafonnage, la réparation du hangar et des toilettes, l’embellissement de la cour, l’augmentation du mur de la clôture de trois rangées, la confection des portails et le panneau d’identification de la Brigade.

La Brigade territoriale de la Gendarmerie de Fana présentait un nouveau visage, au bonheur des gendarmes qui y travaillent. Ces bienfaits de Mohamed Coulibaly ont été appréciés à leur juste valeur. La cérémonie de réception des édifices de la Brigade de gendarmerie a été un moment de reconnaissance, d’hommage, à l’endroit de Mohamed Coulibaly dont le patriotisme et la générosité ont été vantés par les populations et les responsables de la gendarmerie présents à la cérémonie. Adama Traoré (le chef de village de Fana) a salué la générosité de Mohamed Coulibaly. Au nom de son maire, Thierno Kéita (conseiller municipal) tout en louant la reconstruction de la Brigade, a plaidé la cause des vandales arrêtés lors de l’événement du 13 mai 2018. Tout en présentant le pardon de la population, il a sollicité la clémence des autorités pour la libération de ceux qui sont en détention.

Adama Togola, le préfet adjoint du cercle de Dioïla : “L’édifice rénové contribuera à améliorer les conditions de travail du personnel de la Brigade territoriale de la gendarmerie de Fana”

Avant de réceptionner les bâtiments, Adama Togola, le préfet adjoint du cercle de Dioïla, tout en présentant ses condoléances à la famille de la défunte au nom des autorités du pays, dira qu’à partir du 28 septembre 2018 (désormais une date mémorable à Fana), l’édifice rénové contribuera à améliorer les conditions de travail du personnel de la Brigade territoriale de la gendarmerie de Fana. “L’édifice rénové permettra aux gendarmes à Fana d’obtenir davantage de résultats dans le cadre de leur mission de protection et de sauvegarde des personnes et de leurs biens. En considération de sa position de carrefour entre Bamako et Ségou, Fana avait tant besoin de la rénovation des locaux de sa Brigade territoriale de la gendarmerie”, a reconnu le Préfet adjoint de Dioïla.

Au nom des plus hautes autorités du pays, il a félicité Mohamed Coulibaly pour “son geste patriotique fort appréciable qui constitue, à n’en pas douter, un signal fort de son engagement aux côtés des plus hautes autorités du pays préoccupées à plus d’un titre par l’amélioration des conditions de travail et de vie de nos forces armées et de sécurité afin qu’elles puissent mener leurs missions de protection et de sauvegarde des personnes et de leurs biens”. Il a espéré que l’initiative de Mohamed Coulibaly fasse tache d’huile dans le cercle de Dioïla. Il a remercié les éléments de la Brigade de gendarmerie de Fana pour avoir adopté un comportement responsable durant la crise. Il a invité ces éléments à faire bon usage des locaux réceptionnés. Il a encouragé la population de Fana à persévérer dans l’accompagnement des forces armées qui ne peuvent pas atteindre des résultats si elles ne bénéficient pas de la franche et bonne collaboration de cette population.

“Le financement de la rénovation de la Brigade de gendarmerie de Fana est un geste d’humanisme et de patriotisme”, dixit Mohamed Coulibaly

Très ému par les hommages à son égard, Mohamed Coulibaly a fait des bénédictions pour que son initiative fasse des émules pour l’amour et le développement de Fana. Il a laissé entendre que son geste n’a été dicté par qui que ce soit. “Etant ressortissant de Fana, j’étais peiné de voir les gendarmes travailler dans des locaux saccagés et délabrés. C’est ainsi que j’ai décidé de réagir afin de réparer les dégâts causés par les populations de Fana, mes parents. Ce qui était, pour moi, une façon de présenter aux autorités, à la Gendarmerie, la demande de pardon des populations pour les dégâts commis par elles. La restauration des installations permettra d’améliorer les conditions de travail de ces gendarmes qui travaillent pour la population de Fana. Le financement de la rénovation de la Brigade de gendarmerie de Fana est une initiative personnelle et un geste d’humanisme suscités par l’amour pour mon pays. Car le Mali est un grand pays. Malheureusement, certains compatriotes sont déroutés par des considérations inexpliquées. L’avènement de la démocratie a trouvé l’humanisme au Mali. Le Mali veut dire humanisme, le vivre ensemble, le respect des autres. Cet humanisme existe au Mali et fait le bonheur des Maliens. Malgré nos difficultés, cet humanisme ne doit pas disparaître ou être détourné à d’autres fins. Je ne pouvais pas rester insensible à la dégradation de la Brigade de la Gendarmerie de Fana. Ce qui m’a poussé à réagir et à procéder à la rénovation des locaux. J’appelle mes compatriotes à aimer le Mali, à travailler pour le Mali. Il est temps pour les Maliens abandonnent le mauvais comportement et œuvrent pour le développement du Mali”, a-t-il déclaré.

Il a invité la jeunesse de Fana à l’union et à la fraternité afin de le rejoindre pour la reconstruction de Fana. Mohamed Coulibaly a promis qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Car, a-t-il confié, “la rénovation de la Brigade de la gendarmerie de Fana est le démarrage du grand chantier de reconstruction et de développement de Fana. Fana n’avait pas bonne presse. Cela appartient désormais au passé. Fana va se développer pour devenir une grande ville où il fait bon vivre. Mais personne ne le fera à la place des ressortissants de Fana. Une seule personne ne peut pas développer une ville. Il faut la conjugaison des efforts de tout le monde. Si nous nous donnons la main, nous parviendrons à amorcer le développement de notre ville. Entendons-nous pour travailler dans la sincérité, la vérité “. Il n’a pas voulu révéler le coût de la restauration de la Brigade qui, à ses dires, est un peu élevé.

Reconnaissance à Mohamed Coulibaly

Pour service rendu à la nation, Mohamed Coulibaly a été honoré par les responsables de l’association “Action pour l’intérêt du peuple” (AIP) qui lui ont décerné une attestation de reconnaissance. La plantation d’un arbre témoin et un cocktail a mis fin à la cérémonie.

Siaka DOUMBIA

Envoyé spécial

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here