Assainissement : L’ASCOMA sur la brèche

1

“Aménager les dépôts de transit existants, évacuer rapidement les ordures, chercher des partenaires pour la fabrication des déchets, professionnaliser des GIE“, sont quelques-unes des solutions préconisées par l’association des consommateurs du Mali (ASCOMA) au sujet de la problématique de l’assainissement de Bamako.

Pour la recherche de solution aux problèmes d’assainissement, l’Association des consommateurs du Mali (ASCOMA) et ses partenaires ont organisé, le 5 octobre 2018 à la Mairie de la Commune IV, un débat public avec les acteurs. La rencontre entre dans le cadre de la Semaine Green Action Fund 2018. A l’occasion, la présidente de l’ASCOMA, Mme Coulibaly Salimata Diarra, a souligné que le but de cette journée d’échanges est d’inciter les autorités locales à prendre à bras le corps la question de l’assainissement afin de faire une synergie d’action pour résoudre les problèmes. “Le départ d’un changement qualitatif profond de l’état des lieux en Commune IV et une source d’inspiration avec effets d’entrainement pour les 5 autres communes de district de Bamako tout en impulsant des changement, d’attitudes, pratiques et comportements tant individuels et collectifs”, a-t-il souligné. Pour Mme Coulibaly, cet effet d’entrainement en termes de système de vases communiquant sera à même d’inverser totalement la tendance pour faire retrouver à notre capitale son visage de ville coquette.

Le coordonnateur du COPIDEC, Boubacar Diallo, a fait l’état des lieux de l’assainissement dans la Commune IV du district de Bamako. Pour lui, la Commission Eau assainissement exécute les d’activités d’assainissement dans la Commune et rend compte à l’adjoint chargé de l’assainissement mais aussi rend compte au communal et défend les dossiers d’assainissement pour les délibérations. Sur les difficultés, M. Diallo regrette l’insuffisance de dépôts de transit, l’enlèvement irrégulier des ordures pas les GIE, l’écoulement des eaux usés dans les rues, l’évacuation irrégulier au niveau des dépôts de transit, entre autres.

Le représentant du maire de la Commune IV, Kassoum Maïga, a souhaité la bienvenue aux participants. M. Maiga dira que l’assainissement de la population est notre affaire. Seydou Ba de la CAEPHA a parlé du contexte et les objectifs du projet Green action Fund 2018.

Kantran Famodi

(Source : Le Rayon)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here