Baptême du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie au Mali (FSD) : Ras Bath et Aliou Boubacar Diallo ont brillé par leur absence !

4

Le samedi 6 octobre dernier devant le QG(Quartier Général) de la Plateforme ‘’Ensemble Restaurons l’Espoir’’, le camp de protestation des résultats de l’élection présidentielle piloté par le chef de file de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé a donné une nouvelle orientation à son combat politique. Celle de sauvegarder la démocratie chèrement acquise au Mali. A ce rendez-vous historique, qui a réuni tous les opposants au régime d’IBK, deux têtes bien connues ont brillé par leur absence. Il s’agit du Guide du Collectif pour la Défense de la République (CDR), Mohamed Youssouf Bathily alias ‘’Ras Bath’’ et du président d’honneur du parti de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo. La main tendue du président IBK n’est pas invisible par tous.

ISIM SCHOOL
Rassembler les forces vives des partis, associations et mouvements politiques, des syndicats et organisations populaires et celles de la diaspora, des personnalités et leaders d’opinion ainsi que des activistes pour la sauvegarde de la démocratie. C’est tout le sens de la création de ce nouveau front qui promet de donner du grain à moudre au régime.

A cette cérémonie de baptême, on pouvait noter aux cotés de Soumaïla Cissé, la présence de plusieurs de ses compagnons de lutte. Ainsi, dans le lot des leaders politiques, étaient présentsTièbiléDramé, Choguel K Maïga, Mohamed Ali Bathily, Paul Ismaël Boro et tant d’autres.

D’ailleurs la déclaration de création de ce nouveau front a été prononcée par Paul Ismaël Boro au motif qu’il est un témoin vivant de mise à rude épreuve de la démocratie au Mali.

En plus des leaders politiques, étaient présents également des responsables de réseau d’associations, la présidente des Amazones de l’URD, des représentants de la diaspora ainsi que le porte-parole des leaders religieux, BouyéHaïdara et MahamoudDicko.

Par ailleurs, certains compagnons de lutte de Soumaïla Cissé ainsi que de l’opposition ont bien brillé par leur absence. Cependant, si dans ce lot certains ont justifié leur absence pour des raisons plus-ou moins acceptables d’autres non daigné faire signe de vie, comme pour bouder l’évènement.

En effet, membres du collectif des candidats qui ont protesté contre les résultats du 1ertour, les candidats malheureux, MountagaTall du CNID et Mamadou Traoré du parti de l’Union ont justifié leur absence respectivement pour raison de maladie et déplacement sur Ségou.

N’ayant raté pratiquement aucune rencontre du chef de file de l’opposition, surtout lorsqu’il s’agissait du lancement d’un front, l’absence du porte-parole du CDR n’est pas passée inaperçu. Celui-là- même, qui galvanisait la troupe bien avant la prise de parole de Soumaïla, Ras Bath a bien voulu bouder cette cérémonie. En effet, ni lui encore moins un autre membre du CDR(dont la devise est la lutte pour la démocratie) n’était présent à cette cérémonie. Contrairement aux deux précédents, Soumaïla Cissé, n’a donné aucune raison sur l’absence deRasthBath. Alors que l’homme est bien présent à Bamako.

Après Ras Bath, l’absence de Aliou Boubacar Diallo, qui se disait aussi combattant de la démocratie n’a pas été justifiée. S’il n’est plus du camp de l’opposition est -il centriste ou de la majorité ?

Le temps nous y édifiera !

Moïse Keïta

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here