Gestions des affaires de la mairie de la commune V: L’exercice de la transparence prôné par le Maire Amadou Ouattara, continu !

3

S’il y a un maire au Mali qui a compris que pour avoir la confiance des populations, c’est de prôner le jeu de la transparence sur leur gestion des affaires publiques, c’est bel et bien celui de la commune V. Et pour la troisième fois le maire Amadou Ouattara était face à la presse à l’hôtel Olympique le 6 octobre 2018

L’objectif de cet exercice pour le maire Amadou Ouattara est de restituer sur ceux qu’il a pu faire depuis son arrivée à la tête du conseil communal depuis le 20 décembre 2016 et de ce qu’il entend faire d’ici la fin de son mandat pour mériter davantage de la confiance des populations qui l’ont élu. Ainsi pour la troisième fois les journalistes ont été édifiés sur les réalisations enregistrés du 1er janvier au 30 juin 2018 suivant les domaines d’intervention et sur les perspectives des six prochains mois.

Ainsi dans le domaine de l’éducation, il est à noter que les écoles des trois(03) CAP ont bénéficié de 750 000 FCFA dans le cadre de l’organisation de la session 2018 du DEF, de 5 832 000 FCFA dans l’entretien et la réparation de 6 classes de l’école II du Quartier-Mali, de 3 433 950 FCFA dans les frais de réparation des manuels scolaires et de 45 138 600 FCFA dans l’appui aux CGS et CAP. Soucieuse de la santé et les affaires sociales de ses populations, la mairie a pris en charge les frais de la référence évacuation cadre de la convention d’assistance médicale à hauteur de 3 152 720 FCFA.

Au cours de la période du 1er janvier au 30 juin dernier le bonheur des populations étaient au centre de la préoccupation de l’équipe communale en témoigne les subventions offertes à diverses structures. Ainsi le service social a bénéficié de 400 000 FCFA, le CNJ, 2 000 000 FCFA ; le Haut conseil islamique, 300 000 FCFA ; la Recotrade, 300 000 FCFA ; les partenaires sociaux lors de la journée du 8 mars, 6 000 000 FCFA ; les évènements sociaux à savoir les décès et corps trouvés, 580 000 FCFA. Dans le domaine de l’environnement et le cadre de vie des quartiers de la commune, beaucoup d’efforts ont été mené en témoigne la mise en œuvre du contrat d’affermage qui lie la mairie et la coopérative d’assainissement des GIE avec la mise à disposition de deux hydro-cureurs, une multi-benne et trente caissons. Pour être plus efficace pour faire face aux défis énormes, une vraie formation est nécessaire.

Du coup le personnel propre de la mairie, ceux de la perception et du contrôle financier ont été formés à l’utilisation du logiciel SYMBA. Au cours de ce déjeuner de presse, le maire Ouattara n’a pas manqué d’évoquer des difficultés persistantes concernant le refus systématique de l’enrôlement bioélectronique des équipements collectifs marchands « Après avoir applaudi l’initiative mais quand il s’agissait d’aller à l’application de ce projet, nous sommes butés à u refus total.

Ce qui demeure dommage » a-t-il déploré. Mais ce qui tracasse de plus le maire c’est le difficile recasement des 4 000 déguerpis à Mountougoula en raison des procédures judiciaires en cours. « Au moment où nous avons pu 600 sur les 4000 enregistrés, 6 000 autres se sont présentés avec leur notification. Mais mon vœu est de régler ce problème d’ici la fin de mon mandat » a-t-il déclaré.

Aux dires du conférencier, cet exercice sera organisé dans les quartiers dans les jours à venir. A titre de rappel, la commune V couvre une superficie de 41kilomères et comprend 8 quartiers administratifs dont 4 sont lotis et viabilisés, 3 lotis mais non viabilisés et 1 partiellement loti et viabilisé. Selon les résultats provisoires du dernier recensement général de la population et de l’habitat de 2009, la population totale de la commune V est estimée à 414668 habitants dont 49,8% de femmes et 50,2% d’hommes.

Sadou Bocoum

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here