Obligation de rendre compte de la gestion communale : Un exercice bien institué en commune V

1

Depuis son installation le 19 décembre 2016, le conseil communal dirigé par le maire Amadou Ouattara rend régulièrement compte de sa gestion aux populations de sa commune pour non seulement exposer le bilan des six mois d’exercice, mais aussi parler des perspectives dans le cadre de l’émergence de la commune. L’exemple d’une démarche très participative

Le coup d’envoi de la restitution au titre du premier semestre 2018 a été donné le samedi 06 octobre 2018 à l’Hôtel Olympe à travers le traditionnel déjeuner de presse organisé à cet effet.Cette rencontre d’échanges avec la presse, la 3ème du genre, était dirigée par le maire de la Commune Amadou Ouattara qui avait à ses côtés ses proches collaborateurs et de nombreuses personnalités.

Il s’agissait, avant de descendre dans les quartiers, de présenter d’abord aux journalistes le bilan des activités et d’expliquer le bien fondé de cet exercice qui cadre bien avec les dispositions législatives et règlementaires régissant les collectivités et qui permet évidemment de recueillir les préoccupations et aussi les suggestions des populations.

A l’entame des échanges, c’est un élogieux bilan qui a été présenté en toute transparence par le maire et son équipe avant de se prêter à des questions sans tabou des journalistes.

A travers cet exercice désormais bien institué, il s’agissait pour l’équipe dirigée par Amadou Ouattara, fidèle à sa politique de rendre compte chaque semestre de sa gestion communale et porteuse de changement, de restituer à l’opinion communale et nationale, les réalisations du budget 2018 au 30 juin. Au-delà de son caractère de restitution communale, cette rencontre a suscité beaucoup d’échanges fructueux dans le sens de l’amélioration de la gestion de proximité si chère aux autorités communales de cette collectivité.

Ainsi, le maire et son équipe jouent incontestablement la carte de la transparence, surtout par leur engagement d’informer régulièrement à leurs mandants toutes les activités passées, présentes et futures impulsées pour la commune. Pour les responsables de cette commune, la recherche et l’acceptation du suffrage des électeurs met à la charge du récipiendaire qu’ils sont, l’obligation de rendre compte de ce qui a pu être fait de l’ambition qui a été affichée à savoir : la consolidation des acquis de l’exercice écoulé et la poursuite de la mise en œuvre du projet de société pour la commune.

A noter qu’au cours du dernier semestre, la mairie a réalisé plusieurs actions qui ont un impact positif sur la vie des populations de la commune. Ces actions portent essentiellement sur la formation, les infrastructures administratives, les services sociaux de base, la santé, entre autres. Toutefois, elle a été confrontée à des difficultés. Elles ont pour noms, entre autres causes, le climat social particulier qui a marqué le processus électoral, le difficile rétablissement de l’équilibre suite au déséquilibre consécutif au déguerpissement des opérateurs économiques, le refus systématique de l’enrôlement bioélectronique par les occupants des équipements collectifs marchands. Aussi, en matière foncière, le difficile recasement des 4000 déguerpis à Mountougoula, en raison des procédures judiciaires en cours sont autant de difficultés rencontrées par le conseil communal.

Pour les six prochains mois, le conseil communal entend s’atteler sur l’élaboration et l’adoption d’un ambitieux budget pour 2019, la création et la mise à jour régulière du site web de la Mairie et la poursuite des démarches en vue de la généralisation du recouvrement bioélectronique des taxes et autres redevances.

Daniel KOURIBA

Source: Le Renard du Mali

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here