Front Social : Risques d’ébullition

14

La grève illimitée des magistrats n‘est que l’arbre qui cache la forêt. En effet, sur le plan social, il y a de réels risques d’ébullition. La Coordination des comités syndicaux de la Direction de l’administration et des finances (DAF), des directions de ressources humaines (DRH), des cellules de planification et de la statistique (CPS) et les directions des finances et du matériel (DFM) de la Primature et des départements ministériels ont déposé depuis mercredi 26 septembre dernier, un préavis de grève de 48 heures pour les 15 et 16 octobre 2018. Ils exigent des ajustements dans leurs indemnités et primes, selon les catégories. Pour non-paiement des frais scolaires et demi-bourses, l’Association des écoles privées agréées du Mali (L’AEPAM) observe une grève illimitée. L’AEPAM réclame depuis plusieurs mois, le paiement des frais scolaires et demi-bourses de l’année 2017-2018. Le gouvernement et le Groupement des professionnels du gaz domestique ne se sont pas entendus sur les factures impayées dans le cadre des subventions de gaz qui s’élèvent, selon certaines sources à plus de trois milliards de F CFA. Par conséquent, le Groupement a suspendu l’approvisionnement du marché, à partir du jeudi 4 octobre 2018, jusqu’à nouvel ordre. Les médecins demandent l’amélioration des plateaux techniques dans les hôpitaux. Selon nos sources, les décès des femmes ayant accouché, enregistrés récemment, ont pris l’ascenseur. C’est dire que le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga n’est pas confronté au seul Front pour la Sauvegarde de la Démocratie qui a annoncé une bataille, qui, selon eux, doit faire partir IBK. Il a, aussi, d’autres chats à fouetter, notamment, dans le domaine social.
B.D./Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here