Commune VI du district de Bamako : L’opération de recensement des équipements pour générer plus de ressources sera lancée ce 15 octobre 2018

9

La Maire de la Commune VI du District de Bamako, après près de deux mois de sensibilisation des populations de ses 10 quartiers, notamment les syndicats de commerçants, les chefs de quartiers, pour les faire comprendre de la nécessité de recensement des équipements marchants (grands, moyens et petits équipements) de la Commune afin que la Commune ait une base de données fiable, informatisée de ces commerçants, lance ce lundi 15 Octobre 2018, durant un mois, l’opération de recensement des équipements marchands la Commune VI.

L’annonce a été faite, le vendredi 12 octobre 2018, lors d’une conférence de presse, par le Maire de la CVI, Boubacar Kéita, accompagné de ses adjoints et en présence du représentant des chefs de quartiers de la CVI et autres acteurs de la Commune. Le but de la conférence, selon la Mairie, est d’inviter la presse à l’aider à faire comprendre encore plus les populations de l’importance dudit recensement ; de les inviter à accueillir les agents recenseurs qui seront munis d’ordre de mission et identifiables pour le nombre d’entreprises, de commerçants, et autres étalagistes de la commune, soient connu.

« On avait tenté l’expérience en 2010, cela avait réussi. Mais le projet n’a pas continué. Nous voulons reprendre l’idée avec le projet RECODE Mali pour réaliser le travail de terrain et nous faciliter à avoir une base de données fiable informatisées à a Mairie, pour nous permettre de générer plus de ressources pour que notre commune soit développée à travers des « investissements », a annoncé le Maire Boubacar Kéita. L’opération, dit-il, n’est pas faite pour fermer une boutique, mais pour la bonne marche de la commune VI, pour l’intérêt de toutes les populations.

Selon Housséini Haira, Technicien du projet RECODE Mali, chargé d’exécuter le recensement avec une centaine de jeunes, il sera fait un recensement sur les équipements qui va concerner les grands équipements (Stations, banques, etc.) ; équipements moyens qui prennent en compte les quincailleries, grandes alimentations, etc. ; les petits équipements qui concernent les boutiques, étales, etc.

Avec ce travail, dit Haidara, des codes, des cartes équipements marchands seront donnés à chacun. Pour la réussite de l’opération comme l’a dit mon prédécesseur Kéita, nous demandons à la presse de continuer la sensibilisation à l’endroit de la population et à cette dernière d’aider nos agents sur le terrain à bien faire le travail. Ce qui va dans l’intérêt de la Commune de façon générale.

Avec des donner fiables de nos commerçants, entreprises, étalagistes, avec la décentralisation aujourd’hui, estime la Mairie, notre travail sera faciliter avec les partenaires qui demandent en premier dès le début de coopération la mobilisation des ressources, le PDSEC. « On aura des arguments pour convaincre les partenaires de nous aider, d’avoir de fonds de développement », conclu le Maire Boubacar Kéita.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here