Forum sur le Dialogue social : Quelles alternatives pour un développement économique durable et inclusif au Mali ?

4

Le Ministre du travail et de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions, Mme Diarra Raky Talla, a ouvert, le jeudi 11 octobre 2018, au Conseil national du patronat du Mali (Cnpm), les travaux du Forum national sur le dialogue social placé sous le thème : « problématique du dialogue social constructif au Mali : quelles alternatives pour un développement socioéconomique et inclusif au Mali ? ».

C’était en présence le secrétaire général de l’Union National des Travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, le président du Conseil national de la société civile (CNSC), Bouréima Allaye Touré, les représentants du CNPM, de la CNV Internationaal (financière du forum), de la Fondation Friedrich Ebert.

La CNV Internationaal et ses organisations partenaires ont élaboré un nouveau programme de cofinancement syndical (PCS) 2017-2020 axé sur le développement économique inclusif (travail décent et conditions de vie) comme outil de lutte contre la pauvreté et les inégalités. Les sujets retenus pour la circonstance par les partenaires en Afrique sont : le Dialogue Social Constructif et la Promotion de l’Employabilité des Jeunes.

Le choix du dialogue social comme thème central dudit programme confirme toute son importance dans les stratégies de la CNV Internationaal et ses partenaires. Dans ce programme de cofinancement syndical 2017-2020, la Cnv Internationaal et ses organisations partenaires, à savoir UNTM et CSTM ont décidé de travailler main dans la main pour le renforcement du dialogue social et l’amélioration de l’employabilité des jeunes au Mali.

En effet, l’étude de Baseline commanditée par la CNV Iternationaal et réalisée par une consultante indépendante du cabinet MDF en Mars 2018 au Mali a révélé que tous les acteurs du dialogue tripartite (Gouvernement, patronat et syndicats) sont unanimes à reconnaître que le dialogue social se trouve à la croisée des chemins et rencontre de sérieuses difficultés au Mali.

Le moins que l’on peut dire est que ces difficultés sont visibles et imputables aux trois composantes tripartites. Celles-ci se caractérisent entre autres par un fonctionnement irrégulier des structures du dialogue social, un manque de volonté politique, une faible implication des travailleurs dans les structures du dialogue social, etc. Toute chose qui hypothèque le développement socioéconomique et durable au Mali.

C’est conscient du fait qu’aucun développement ne peut se réaliser sans la paix et la stabilité, le BCPA/CNV Internationaal, dans un accord de partenariat avec les organisations des travailleurs du Mali en général et celles de l’UNTM et de la CSTM en particulier, se propose d’organiser en collaboration avec ces deux organisations un forum national.

Dans cette approche participative et inclusive, indique les organisateurs, ce forum national regroupera pendant deux jours les acteurs du dialogue social à savoir le gouvernement, le patronat et les organisations des travailleurs du Mali.

L’objectif global dudit forum, indiquent les initiateurs, est de faire une analyse globale et objective de la pratique du dialogue social en vue d’en identifier les enjeux, les défis et les perspectives d’avenir pour un développement socioéconomique et durable du Mali.

En d’autres termes: faire un diagnostique des goulots d’étranglement pour un dialogue constructif et inclusif au Mali ; identifier et analyser les enjeux et l’importance du dialogue social dans la perspective du développement socioéconomique et durable au Mali ; dégager des pistes de recommandations en termes de perspectives d’avenir pour un dialogue social constructif et inclusif au Mali. Le forum prend fin le 12 Octobre 2018.

Hadama B. Fofana

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here