23è Convention de la JCI à Kayes : L’Emploi des jeunes au centre des préoccupations

0

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta, a présidé, le 12 octobre 2018, la cérémonie d’ouverture de la 23è convention de la JCI (Jeune Chambre Internationale). La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la région de Kayes, Baye Konaté et de nombreux invités.

Les travaux de cette convention nationale ont enregistré la participation de 500 délégués, dont ceux des 37 Organisations locales affiliées à la JCI/Mali. Lors des travaux, les participants ont élu un bureau présidé par Cheick Oumar Haïdara. Il succèdera à Assawaly Sarambounou en janvier prochain. Le ministre Amadou Koïta a assuré que le thème de la présente édition «L’emploi des Jeunes : Responsabilités et Initiatives» cadre bien avec les préoccupations des plus hautes autorités du pays en matière de formation, d’insertion et d’emploi des jeunes. Elle est conforme au projet de société du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta : «notre grand Mali avance », qui accorde une place de choix aux questions d’emploi et de jeunesse. En outre, le ministre Koïta a promis d’offrira 5 billets pour permettre à la JCI-Mali de participer pleinement au Congrès mondial de l’organisation qui se tiendra l’année prochaine en Inde.

Lors de la présente convention, les délégués ont aussi mis en place un projet communautaire à impact durable et approuvé le rapport annuel du Comité directeur national. «La convention nationale annonce généralement la fin d’un mandat à la Jeune Chambre Internationale, puisque nous procèderons au bilan des activités menées du début de l’année à cette date mais également aux élections d’un nouvel directoire pour le prochain mandat, et cela conformément au principe sacro saint de notre belle organisation, un Homme, que dis-je cette année une Femme, Un An et Un Mandat», a expliqué, la présidente nationale de JCI, Assawaly Sarambounou.

S’agissant du bilan du bureau sortant, on peut noter que les nombreuses actions entreprises ont permis de renforcer la JCI, d’accroître le savoir et le savoir-faire de ses membres. Non seulement ces actions ont contribué à améliorer l’image de cette organisation, mais aussi de mettre en œuvre de nombreux projets d’impact au profit des populations maliennes en général et de l’ensemble de la jeunesse malienne en particulier.

Pour contribuer à l’amélioration de la situation socioéconomique de notre pays, la Jeune Chambre Internationale s’est, dans une logique de subsidiarité, défini les priorités suivantes : renforcement de l’employabilité des membres en mettant l’accent sur l’esprit entrepreneurial; le développement d’une stratégie de mobilisation de fonds pour l’organisation et le renforcement de la formation JCI au service de la communauté. Parmi les priorités, figuraient aussi la promotion des Objectifs pour le développement durable à travers le pays; la promotion de JCI et ses valeurs en mettant un accent particulier sur la responsabilité sociale et individuelle des jeunes.

Le président de la Convention nationale, Seydou Sidibé, le sénateur et parrain, Mountaga Soumaré et le président de la JCI de Kayes, Mohamed Kéïta, ont tous insisté sur les vertus de leur organisation qui contribue à la promotion des jeunes et au développement du Mali.

Bandé M.

SISSOKO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here