‘Facebookan’’: redécoupage territorial, ce qu’en pense Talatou

0

Ce que je pense du soi-disant nouveau projet de «Loi portant création des collectivités territoriales en république du Mali» circulant dans les coulisses.
Ce projet de document, s’il est réel, est simplement dangereux : À défaut de remplir tous les éléments constitutifs de la haute trahison du gouvernement SBM et du Mandé Massa [la parole est aux juristes pour nous éclairer], ce projet reflète tout au moins la présence de plusieurs borgnes et myopes [au sens figuré /imagé du terme] dans ce gouvernement. J’éprouve un profond respect pour les personnes réelles qui sont dans ces conditions physiques et que j’utilise ces mots ici dans leur sens figuré/imagé.
À la lecture dudit projet de loi [je suppose qu’il est toujours à l’étape de projet], il est ironique de constater que Kidal [pour ne prendre qu’un exemple], par une magique redistribution de cartes se retrouve subitement avec le plus grand nombre de cercles (8 au total) parmi toutes les régions du Mali : Pour moi, c’est ça le détail le plus important quand on sait que le statut de cercle [sauf erreur de ma part] offre au moins une place de député à l’Assemblée nationale. En un mot, si ce projet de loi passe, Kidal aura subitement 8 députés dans le Parlement qui suivra l’adoption de ce projet.
Cette situation, injuste de toute évidence [taillée et mesurée sur calculs politiciens et trahison face à la pression de bandits et criminels à la fois terroristes et narco-traficants, dont la nationalité malienne reste encore à confirmer pour certains] viendra upso facto avec son potentiel de violence, car basée sur une flagrante injustice.
S’il est vrai que gouvernement de la république peut, conformément aux textes, créer le nombre de régions qu’il veut [le statut de région ne donne pas droit spécifiquement à un nombre d’élus (e)s a l’hémicycle, par contre lorsqu’il [le gouvernement] érigé une localité en cercle c’est une façon de créer délibérément une injustice de plus, et même de violer potentiellement certains textes [en ce sens que tout cercle quel que soit sa population doit avoir au moins un député]. Que dira le gouvernement aux populations des autres localités maliennes qui sans avoir le statut de cercle [donc pas automatiquement droit à un député] possèdent pourtant une population qui pourrait dépasser celle combinée de 2 a trois nouveaux cercles de Kidal ? C’est quel genre de représentativité ça ?
L’ensemble du cercle de Tombouctou, par exemple, a droit à un seul député et il me semble injuste que ce cercle ait le même nombre de députés (1) que Boujbeha (dans la région de Taoudenit) ou même Abeibara (dans la région de Kidal). Les exemples ne finissent pas…
Ainsi, un décompte rapide sur la base du même «projet de loi» [s’il l’est] montre que les régions problématiques non contrôlées par l’État malien fourniront bientôt au moins une 20 de députes a l’Assemblée nationale, un nombre de toute évidence très disproportionné et qui ne reflète aucune considération des réalités démographiques sur le terrain. Peut-être que ceci aussi a fait exprès ? Et demain, il ne restera aux Maliens que les yeux et la bouche pour se plaindre que des Mauritaniens, Algériens, Nigériens, et mêmes Libyens [n’ayant même pas introduit une demande de citoyenneté malienne] siègeraient dans leur Assemblée dite «Nationale».
Le temps est encore là pour IBK et son gouvernement de se ressaisir en retirant purement et simplement ce projet de loi. Qu’en pensez-vous ? Merci, bonne lecture et bonne journée !
Le 1er verre de the a la menthe est parti !
Talatou
Pr Talatou Abdoulaye

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here