Logements sociaux : Les mauvais payeurs seront expulsés à compter du lundi prochain

0

Dans un communiqué signé par le Directeur Général de l’Office Malien de l’Habitat, Yehia Sangaré, il est annoncé qu’il sera procédé, à compter du lundi 22 octobre prochain, à l’expulsion des bénéficiaires des logements sociaux qui ne seraient pas en règle dans le paiement de leurs frais de loyer.

La politique « Chaque malien, un toit » des plus hautes autorités du pays à travers les logements sociaux qui avait suscité des réels espoirs auprès des citoyens lambda se trouve, aujourd’hui, menacée par ceux qui refusent d’être à jour en s’acquittant régulièrement de leurs mensualités. Ils sont nombreux qui cumulent plusieurs mois d’arriérés de mensualités. Ce qui constitue de violation flagrante du cahier des charges de leurs contrats signé avec l’OMH. Ce qui équivaut à un véritable manque à gagner pour l’Etat. Une situation déplorable qui paralyse l’Office Malien de l’Habitat dans son fonctionnement normal, la structure en charge de la gestion dudit domaine.

A ce niveau, rappelons que l’OMH joue le rôle de facilitateur entre l’État, les collectivités territoriales, les différents ordres et associations professionnelles, les laboratoires de recherches, les établissements scolaires de recherches, les agences et établissements financiers et les autres secteurs de l’habitat. Il participe aussi au fonctionnement, à l’appui, à l’élaboration et à l’exécution d’un Programme de vulgarisation des méthodes et techniques améliorées de construction à faible coût notamment la méthode de la Brique H; à l’appui à la promotion des matériaux locaux de construction disponibles ; …

Créé par la loi n° 96-030 du 12 juin 1996 et le Décret n° 96-179 /PR-M du 19 juin 1996 qui fixe son organisation et les modalités de son fonctionnement, l’Office Malien de l’Habitat dans ses soucis de soutenir la promotion et la vulgarisation des matériaux locaux de construction à travers sa participation au financement de la recherche ; au capital de toute société ou agence intervenant dans le domaine de l’Habitat prendra des mesures juridiques prévues par la loi afin de rétablir l’ordre du paiement. C’est dans cette dynamique qu’il procédera, dès lundi prochain, à travers une fouille générale sur tous ses sites de location-vente des différents programmes, à l’expulsion de toutes personnes en situation d’impayée .C’est du moins ce que le DG, Yehia Sangaré, porte à la connaissance des mauvais payeurs dans son communiqué. «Conformément à la convention de location-vente liant les bénéficiaires à l’Office malien de l’habitat, ceux qui sont en impayés se verront retirer leur logement à partir du lundi 22 octobre 2018 », lit-on dans le communiqué du DG.

Signalons que cette opération n’est surtout pas la première du genre. Car, en 2017 aussi, l’OMH avait procédé à une vaste campagne de déguerpissement et d’expulsion d’environ 300 mauvais payeurs. Ce, après avoir épuisé toutes démarches qui se résument à l’étape de la notification de l’impayé, de relance, de l’avertissement par voie d’huissier et enfin le message mobile et la lettre de résiliation du contrat location-vente.

En état d’expulsion pour occupation illégale, les mauvais payeurs auront la visite des Huissiers, des Policiers pour sécuriser l’opération, si, toutefois, ils ne régularisent pas leur situation avant le jour indiqué.

Affaires à suivre…

Seydou Konaté : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here