Réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique : Safia Boly explique la vision, les missions et le plan d’action de son département

6

Le ministre de la réforme de l’administration et de la transparence de la vie publique, Mme Safia Boly, a échangé, le vendredi 19 octobre 2018, avec les médias sur la vision, les missions et le plan d’action de son département. C’était dans la salle de réunion du département, en présence des membres de son cabinet et des représentants de la société civile.

Parlant des lignes directrices du Président de la République, le ministre a fait savoir que dans ces lignes, la deuxième priorité qu’il a mis en avant est celle de la réforme des institutions, de l’administration et de la bonne gouvernance, juste après la consolidation de la paix. Selon le ministre, c’est dans ce cadre que son département a été établi pour pouvoir contribuer, piloter et mettre en œuvre en concertation avec les autres ministères, tous les grands acteurs de la société civile, de la classe politique et d’autres institutions afin de mener à bien cette tâche.

Présentant la composition de son département, Mme Safia Boly, a évoqué le Contrôle Général des Services publics qui, pour elle, va apporter le soutien nécessaire pour l’amélioration des contrôles internes et de contribuer à la bonne gouvernance. Pour le Commissariat au Développement Institutionnel (CDI), elle dira qu’il va accompagner le département dans son rôle de réforme de l’administration et de reformes des différentes institutions. De même, que l’Office Centrale de Lutte contre l’Enrichissement illicite (OCLEI) jouera un rôle assez important dans la prévention contre l’enrichissement illicite. Au dire du ministre, c’est des fonctions qui sont très complémentaires et qui contribuent tous à la bonne gouvernance.

Par rapport à la vision qui lui a été donnée par le Président et réitéré par le chef du gouvernant, le ministre a expliqué qu’il s’agit vraiment de créer une administration agile, moderne au service du citoyen, renforcer la confiance que le citoyen a dans le rôle de l’Etat. A l’en croire, ils tiennent à établir cette administration qui serait au service du citoyen, qu’elle soit très efficace et efficiente à travers cette vision.

« Nous sommes conscients des lourdeurs administratives qui existent, nous sommes conscients aussi du fait que le citoyen à ses attentes et nous voudrions pouvoir les remplir à travers les fonctions que ce ministère aura à mettre en œuvre », a déclaré le ministre.Avant d’ajouter que c’est un travail très général, qui n’est pas d’une seule personne ou d’un seul ministère et qu’ils ont un rôle d’appui aux autres ministères, mais qu’ils doivent aussi créer un cadre de concertation avec la société civile, d’autres institutions afin de s’assurer qu’ils pourront alors mener à bien cette tâche.

En ce qui concerne le plan d’action du département, Mme le ministre, a expliqué qu’ils ont établi plusieurs activités qu’ils veulent faire. Pour le ministre, ils vont se concentrer sur les opportunités de revues de rationalisation pour pouvoir créer une administration moderne et efficiente, explorer les opportunités de dématérialisation et modernisation de l’administration. « Nous voulons faire tout ça dans un cadre de dialogue et de concertation concertante avec la société civile, mais dans le cadre de la transparence nous voulons nous assurer que le citoyen à l’accès à l’information et que cette information est fournie régulièrement », a souligné le ministre.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here