Civisme fiscal : C’est parti pour la semaine de sensibilisation

0

Du 22 au 28 octobre, les populations seront édifiées sur l’importance du paiement des impôts. Le lancement officiellement de cette campagne de sensibilisation et d’information a eu lieu hier lundi à la direction générale des Impôts.

Pour susciter le civisme fiscal chez les populations, la direction générale des Impôts a lancé la compagne de sensibilisation et d’information des populations sur le civisme fiscal hier lundi. Il s’agit à travers cette campagne, d’informer les populations sur l’importance du paiement des impôts dans la construction et le fonctionnement de l’Etat. Cette campagne sera axée sur quatre thématiques à savoir : « les différents types des impôts » ; « l’impôt doit être déclaré et payé dans les délais prévus par la loi » ; « le recouvrement de l’impôt » et « la fraude fiscale porte préjudices à l’Etat, les contrôles et sanctions sont rigoureux ».

L’idée est de rappeler aux citoyens que le paiement de l’impôt est une obligation pour tout citoyen afin de contribuer au développement socio-économique du pays. « Tout citoyen doit œuvrer pour le bien commun. Il doit remplir toutes ses obligations civiques et notamment s’acquitter de ses contributions fiscales », a rappelé le directeur des Impôts du district, Oumar Bilal Maïga. Tout en rappelant que « les impôts permettent à l’Etat de financer ses nombreuses missions régaliennes et de mettre en œuvre ses projets et programmes de développement économique ».

Malgré cette importance que cela suscite, le taux de civisme fiscal au Mali reste en deçà des attentes à en croire les documents de la direction générale des impôts. « A ce jour, 75 à 80% des contribuables évoluent dans le secteur informel et contribuent en deçà de leurs potentialités ou ne participent pas du tout aux charges collectives. Ce qui suppose que seulement 20% des redevables contribuent plus que les autres », a regretté la direction.

Cette campagne de sensibilisation entend inverser la tendance actuelle.

Youssouf Coulibaly

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here