L’Honorable Mahamadou Hawa Gassama et la situation socio-politique du Mali de 2012 à 2018

0

Décryptée La situation socio-politique que traverse le Mali depuis le coup d’Etat de 2012, interpelle tous, Malienne et Maliens.

L’Honorable Mahamadou Hawa Gassama dans sa profonde réflexion a fait état de la situation du pays depuis 2012 à nos jours. Un challenge pour cet bélu qui vient de loin.

La situation socio-politique du Mali de 2012 à 2018 est marquée par une division chronique sur tous les plans :

Les politiciens maliens sont divisés ; Le RPM (Rassemblement Pour le Mali) est divisé ; Les religieux sont divisés ; L’Armée malienne est traversée par des divergences ; Le corps médical en particulier les Médecins sont divisés ; La société civile est divisée ; La jeunesse malienne est divisée ; L’école malienne est divisée ; Les commerçants sont divisés ; Les transporteurs et les chauffeurs sont divisés ; Les femmes à travers CAFO sont divisées ; Les artisans sont divisés ; Les artistes sont divisés ; La diplomatie malienne est divisée ; Les agriculteurs sont divisés ; Les pêcheurs sont divisés ; Les éleveurs sont divisés ; Les anciens Ministres sont divisés ; Les anciens Présidents sont divisés ; Les chasseurs maliens sont divisés ; Les sportifs maliens sont divisés ; Les élus du peuple sont divisés ; Le barreau malien est divisé ; La diaspora malienne est divisée ; L’économie malienne est en panne ; l’insécurité s’aggrave à un rythme exponentiel ; Les élections n’ont pas été tenues dans 69 communes depuis 2016 ; Le mandat des Conseillers régionaux n’a pas été renouvelé ; Le mandat des Conseillers de cercle n’a pas été renouvelé ; Le mandat des Conseillers du haut Conseil des Collectivités territoriales n’a pas été renouvelé ; L’Accord d’Alger n’a pas été appliqué : pas de retour des réfugiés, le DDR (Désarmement, Démobilisation, Réinsertion) n’a pas été effectué ; Les onze régions nouvellement créées ne sont pas opérationnelles ; Le référendum n’a pas été organisé ; Le mandat des députés a été prorogé sans une concertation d’une large classe socio-politique ; L’élection présidentielle à plus que jamais divisée la majorité présidentielle et le Chef de file de l’opposition ; Les Magistrats grévistes sont divisés ; Les agents de santé menacent de reprendre la grande grève qui avait fait 300 morts ; La Cour constitutionnelle, particulièrement sa Présidente Manassa est plus que jamais décrédibilisée et contestée ; La Cour Suprême et son Président Nouhoum Tapily trébuche sur la grève des Magistrats ; La réquisition des Magistrats par le gouvernement n’a pas eu d’effet ; Bamako est devenue une ville malsaine ; La fête de l’indépendance du 22 septembre 2018 a été célébrée dans un climat de suspicion ; Arrestation arbitraire et séquestration se multiplient ; IBK a repris avec ses voyages onéreux et sans résultat, en Mauritanie sa délégation n’était constituée que d’artistes, de comédiens et des membres de son clan, aux USA, il a été accompagné par une délégation de 150 personnes aux frais du contribuable malien ; IBK fait le sourd oreille aux cris de douleur se son peuple ; Le Mali tout entier est en panne de dialogue depuis 5 ans.

Honorable Mahamadou Hawa Gassama,

Député à l’Assemblée Nationale du Mali depuis 22 ans

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here