Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : Orabank Mali fait un geste utile pour sauver des vies humaines

1

50 poches de sang. C’est l’objectif que s’est fixé une journée de don de sang organisée le lundi dernier par la direction générale d’Orabank Mali. Ladite journée a mobilisé d’une part le personnel et l’administration de la filiale Orabank au Mali. Et d’autre part, celui du Centre national de transmission sanguine.

Selon Mme Tiguida Diarra, Directrice générale d’Orabank, cette initiative s’explique par la volonté de la banque de venir au secours de la communauté avec laquelle elle travaille au Mali. Dans le cadre de son programme de responsabilité sociétale d’entreprise au niveau du groupe Orabank. Un programme qui les oblige, selon elle, à mener des actions humanitaires chaque année à l’endroit de la communauté.

En plus du don de sang, la banque a aussi accompagné une école à travers une bourse d’études dont ont bénéficié les trois meilleurs du concours du meilleur baccalauréat. Premier du genre, Mme Tiguida Diarra souhaite pérenniser les acquis de cette journée de don de sang pendant le mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion au Mali.

Selon la Directrice générale, Orabank est une banque panafricaine présente dans tous les pays de l’UEMOA et la Mauritanie, le Tchad, le Gabon et la Guinée Conakry. Au Mali, elle a huit agences à Bamako et quatre agences à l’intérieur du pays à Kayes, Kita, Koutiala et Mopti. Elle offre tous les services de la banque universelle au service de la population du Mali.

De son côté, Dr. Amadou B. Diarra, Directeur général adjoint du Centre national de la transmission sanguine, a, dans un premier temps, remercié la direction générale d’Orabank pour cette initiative qui cadre bien avec la responsabilité sociale de l’entreprise. Pour lui, la banque de sang ne peut que remercier et les encourager pour ce geste noble qui sauvera bien des vies. Selon Dr. Diarra, ce geste contribuera à renforcer, renouveler et rehausser le niveau de stocks disponible à Bamako.

Le geste soulagera également la banque de sang par rapport à la distribution du sang dans les différentes structures sanitaires de Bamako. Pour être apte à donner son sang, la personne doit avoir un âge compris entre 18 et 60, être en bon état physique et moral de santé et le reste des détails médicaux est vérifié par un médecin sur place à travers un test médical.

La directrice générale Mme Tiguida Diarra a enfin donné rendez-vous pour l’année prochaine lors du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, pour la 2e édition de la journée de don de sang du personnel d’Orabank Mali.

André Traoré

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here