Tripotage foncière dans la commune de Mandé : Au secours, la place publique n°198 de Ouizzin vers une liquidation

0

Connue par tous les habitants comme un espace public, sous l’œil vigilant des autorités coutumières du village, La place publique N°198 de Ouizzindougou puisque c’est d’elle qu’i l s’agit, est au profit de certains 《prédateurs fonciers》. Les habitants composés en groupement de défense de ladite place sous le leadership de docteur Mamadou Lamine TRAORE mettent en garde les présumés coupables de détournement et interpellent les autorités.

Située à Ouizzindougou non loin de la gendarmerie connue par tout le monde comme étant un lieu public selon les dispositions légales du code domanial et foncier. Cette place publique réservée sous n° 198 du lotissement générale est la cible principale d’une présumée bande de prédateur foncier qui veut coute que coute détourner à leur fin personnelle. Cette situation est constatée depuis quelques mois à travers une série de travail sur le lieu.

Dès le début des soit disant travaux d’aménagements, le leader du groupement docteur Mamadou L TRAORE a attiré l’attention de la population pour qu’elle veille ensemble sur le bon déroulement des travaux. Malheureusement, ces travaux tournent au désavantage des habitants.

Les nommés Mamadou Doumbia agent de la section domaniale et foncière à la mairie de la commune rurale du mandé, Morike KEITA manœuvre de son état, monsieur Baba KEITA président des commerçants détaillants de la commune et leur complices sont cités dans

cette affaire comme véritables acteurs. Contemplée sur le terrain par la population, ses personnes ci-dessus citées allèguent d’autre argument purement infondé selon la population. Les raisons évoquées n’ont rien n’avoir avec des causes d’utilités publiques. La place n°198 est une servitude classée comme espace public donc un droit pour les habitants de cette localité. Il est dépendant à toute autre personne de procéder à un quelconque aménagement au détriment des habitants.

« Nous sommes dans un Etat de droit et nous faisons confiance à des plus hautes autorités, c’est ainsi que nous exigeons aujourd’hui la libération pure et simple de notre place publique ainsi que le rétablissement intégral de notre servitude conforment au plan de lotissement. » Martel docteur Mamadou Lamine TRAORE représentant du groupement de défense de la place publique n°198 de Ouinzidougou. Les enquêtes révèlent d’autres noms réunis autour d’un réseau mafieux pour détourner carrément ce lieu public au détriment des habitants. En attendant ces révélations, les autorités sont priées à prendre à bras le corps cette affaire à fin de bloquer la mauvaise intention de ce réseau. Affaire à suivre !!!

Mamoutou TANGARA

Source : Le Dénonciateur

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here