Pour la sauvegarde de la démocratie : Des personnalités politiques et de la société civile se regroupent au sein du FSD

0

Des partis et mouvements politiques, syndicats, associations, leaders d’opinion, personnalités de toutes sensibilités, citoyens patriotes et républicains attachés au respect des libertés démocratiques regroupés au sein du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD) ont organisé, le jeudi 18 octobre, à la Maison de la presse, une conférence de presse pour livrer leur lecture de la situation sociopolitique de notre pays. La conférence était principalement animée par le chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé, en présence de plusieurs personnalités politiques et de la société civile.

Dans le manifeste lu pour la circonstance, Me Demba Traoré rappellera que les Maliens sont des héritiers légitimes des luttes héroïques des aînés pour l’indépendance, l’unité, l’intégrité de notre Nation. Aussi, les membres du FSD sont des défenseurs intransigeants de la démocratie et du multipartisme, respectueux des institutions étatiques fondées sur la liberté de conscience, la laïcité, l’esprit de concorde et la solidarité établis en mars 1991. C’est pour cela, dit-il, qu’ils s’engagent à sauvegarder notre pays en grave péril, menacé dans son existence, en crise profonde exacerbée par la mascarade lors de la dernière élection présidentielle caractérisée par la fraude massive, le bourrage des urnes, la corruption.

Selon lui, cette situation a hypothéqué lourdement notre démocratie et discrédité nos institutions majeures. Respectueuses de la loi et attachées à l’exercice plein et entier de nos droits reconnus par la Constitution, les personnalités politiques et de la société civile du FSD ont décidé de combattre un régime autocratique, arbitraire, répressif, liberticide, coupable d’atteinte aux droits humains par des enlèvements, arrestations, détentions extrajudiciaires.

“Nous comptons mettre fin aux détournements de fonds publics et à traduire en justice les coupables, combattre le mépris arrogant affiché par une oligarchie prédatrice face aux revendications légitimes des travailleurs de toute catégorie, l’indifférence coupable et insolente envers les besoins élémentaires des populations, dont la carence chronique d’offres de formation et d’emploi pour la jeunesse et les femmes, nous opposer à tout projet de partition du pays, œuvrer à la réconciliation nationale, à la restauration de la paix, de la stabilité et l’intégrité du territoire national”, a-t-il ajouté.

A le croire, à travers le Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), ces personnalités envisagent de rétablir la vérité des urnes, faire respecter le libre choix majoritaire du peuple malien, mettre en place un système électoral fiable, transparent, contrôlable et validé par l’ensemble des acteurs politiques, restaurer la confiance en nos institutions et instaurer une gouvernance vertueuse inclusive.

“Nous allons mettre en place des mécanismes crédibles de dialogue politique et social, protéger la liberté de la presse et des associations humanitaires, défendre le droit de tous les citoyens à manifester en vertu de la Constitution, créer les conditions d’une décentralisation approfondie selon le principe de la libre administration des collectivités territoriales contenu dans la constitution de 1992”, a-t-il laissé entendre.Pour finir, il a lancé un appel solennel à tous les citoyens patriotes et démocrates convaincus, de l’intérieur et de la Diaspora, à rejoindre la lutte du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD).

Boubacar PAÏTAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here