Insertion socio-économique: 86 migrants dotés de matériels

0

En plus de leurs efforts pour faciliter le retour au bercail de nos compatriotes en détresse à l’extérieur, le ministère des Maliens de l’extérieur et ses partenaires (OIM et UE) viennent de doter plusieurs migrants de matériels pour leur insertion socio-professionnelle. La remise de ces kits a eu lieu, hier jeudi 25 octobre, à la Maison des Maliens de l’extérieur.

C’était sous la présidence du représentant du ministre des Maliens de l’extérieur, le Conseiller technique Boulaye KEITA, en présence du chef de mission de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Bakary DOUMBIA ; de la représentante de la délégation de l’Union européenne (UE), Anne Cathérine CLAUDE ; et les bénéficiaires.
Ils sont 86 migrants de retour à bénéficier de ces kits d’une valeur de 82 millions FCFA pour faciliter leur réintégration.
Cet appui, indique-t-on, s’inscrit dans le cadre du projet ‘’Renforcement de la gestion de la gouvernance des migrations, le retour et la réintégration durable au Mali’’, une composante mise en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations.
Pour le chef de mission de l’Organisation internationale pour les Migration (OIM), la remise de ces matériels s’inscrit dans le cadre de l’Initiative conjointe UE-OIM pour la Protection et de Réintégration des migrants : Mali, financé par le Fonds fiduciaire de l’Union européenne.
Selon Bakary DOUMBIA, ce projet a pour objectif de contribuer au renforcement de la gouvernance des migrations et assurer la protection, le retour et la réintégration durable des migrants au Mali et vers les pays de la sous-région.
« Il s’agit de remettre des matériels de menuiserie métallique, de couture, de peinture, de commerce et 32 tricycles avec des documents administratifs à 86 bénéficiaires pour 64 projets dont 12 projets collectifs et 52 projets individuels d’une valeur de 82 millions de FCFA. D’autres bénéficiaires sont sur le point de débuter leur formation tandis que d’autres contrats ont été établis dans les métiers de construction, confection et transport. Tous les migrants contactés par l’OIM et le Gouvernement malien bénéficieront d’une réintégration », a rassuré le chef de mission de l’OIM, Bakary DOUMBIA.
Il a souhaité que ces équipements puissent être profitables aux bénéficiaires, à leurs familles et à la communauté.
Par ailleurs, M. DOUMBIA a exhorté les bénéficiaires à surtout en faire bon usage, remercié le gouvernement malien et l’Union européenne pour cet appui et réitéré l’engagement de l’OIM à accompagner tous les efforts dans la facilitation du retour des migrants et de leur insertion sociale et professionnelle.
Quant à la représentante de la délégation de l’Union européenne, Anne Marie Catherine CLAUDE, elle a expliqué les efforts de son organisation en faveur de la stabilité et de la lutte contre la migration irrégulière.
Selon elle, conformément aux recommandations du Sommet de la Valette, l’UE est engagée à trouver des solutions à la migration irrégulière à travers le financement de certaines activités économiques pour sauver des vies.
Pour sa part, dans son intervention, le représentant du ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, le Dr Boulaye KEITA, a soutenu que la migration est au-devant de la scène nationale et internationale.
A son avis, si la migration est un élément important de l’histoire de l’humanité, force est de constater qu’elle est aujourd’hui en passe de devenir l’une des préoccupations majeures compte tenu de l’ampleur des drames qui se produisent sur les routes migratoires et dans certains pays étrangers.
Le conseiller technique Boulaye KEITA a profité de l’occasion pour rappeler que la remise des kits aux migrants de retour cadre avec les priorités du gouvernement en matière d’insertion des jeunes.
Cette initiative, note-t-il, contribuera à la mise en œuvre de l’axe 3 de la Politique nationale de migration (PONAM), aux piliers 1 et 5 du Plan d’actions de la Valette sur la migration.
« Cette initiative vient renforcer les actions engagées par le gouvernement dans le domaine de la réinsertion. Le fonds d’insertion mis en place au niveau du département des Maliens de l’extérieur a permis d’insérer plus de 4 000 migrants de retour dans des activités génératrices de revenus », a affirmé le Dr Boulaye KEITA.
A son tour, il a également invité les bénéficiaires à faire bon usage des kits pour leur insertion socioéconomique tout en appelant les jeunes maliens à renoncer à la migration irrégulière et à s’inscrire dans les initiatives engagées par l’Etat et ses partenaires.

PAR MODIBO KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here