Douanes du Mali: Le DG sortant Aly Coulibaly, un homme serein qui a servi sa nation avec honnêteté et dévouement

7

Nommé il y a quelques mois seulement à la tête de la Direction générale des Douanes du Mali, l’Inspecteur général Aly Coulibaly, c’est de lui qu’il s’agit, s’est donné comme tache de servir honnêtement son pays, comme cela a été remarqué par ses coéquipiers du terrain et du bureau. Il vient d’être remplacé par l’inspecteur des douanes, Mahamet Doucara au poste de Directeur général des Douanes du Mali, lors du conseil des ministres du jeudi 18 octobre 2018 passé. Cet homme désormais ancien DG, connu pour son franc parler et son caractère humaniste a su apporter de belles images à l’administration des soldats de l’économie de notre pays.

Rigueur dans le travail, sacrifice pour son pays, humilité envers ses subalternes et ses hiérarchies, enfiévré par l’humanisme tels sont les caractères dont l’Inspecteur général Aly Coulibaly, s’est familiarisé depuis le début de sa carrière dans ce service très sensible. Car, c’est un secteur qui contribue à l’alimentation du budget de l’Etat à concurrence de 45 à 50% des recettes fiscales de l’Etat. Sans s’entiché d’être un chef surtout le DG des Douanes du Mali, Aly Coulibaly, en toute croyance, suit son destin. Ce qui lui a permis de servir loyalement son pays sans arrière-pensée. Mais, bien sûr comme tout bosseur, il était dans le viseur de ses hiérarchies et aussi envié par certains de ses collaborateurs. A l’époque, admis en 1984 à la fonction publique en qualité de douanier, ce jeune a été affecté au Bureau des Douanes de Tessalit (frontière avec l’Algérie) pour servir son pays. Cette zone connue par tous dans ces années fut acceptée par le jeune, surtout avec bonheur et plaisir pour servir pendant quelques années. Diplômé en sciences économiques avec une mention bien, aujourd’hui, ce sexagénaire a laissé ses traces ineffaçables pour son honneur. De résultats en résultats, il est devenu l’Inspecteur général de classe exceptionnelle 3e échelon des douanes.

A son arrivé à la tête des Douanes du Mali, l’Inspecteur général Aly Coulibaly a déclaré qu’il est conscient du rôle de la place que l’administration douanière occupe au sein de l’appareil d’Etat. « Nous travaillons tous les jours à l’amélioration de notre outil de travail. Du Sydonia World pour garantir la sécurisation et la célérité des procédures douanières en passant par la lutte contre la fraude et la criminalité transnationale, tout passe au peigne fin pour réaliser nos objectifs », a-t-il dit en s’adressant à ses collègues. D’estimer que les défis sont nombreux et les attentes sont grandes. « C’est pourquoi, nous continueront à tout mettre en œuvre pour satisfaire les besoins du moment, mais au-delà, bâtir une Douane performante pour les générations de demain », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, selon la loi de finances 2018 votée par les députés, le 23 décembre 2017, la Direction générale des Douanes doit mobiliser 641 milliards 100 millions de nos francs pour le Trésor Public, soit une augmentation de 56 milliards 100 millions F CFA. Et notons que le DG Coulibaly et son équipe ont pu en trois mois dépasser le record mensuel en termes de recettes. Ils sont engagés et déterminés pour donner l’espoir aux autorités compétentes pour le bonheur du peuple Malien.

Ce départ de l’Inspecteur des Douanes, Aly Coulibaly à la tête de la Direction générale des Douanes maliennes ne relève aucunement d’une faille ou d’une incompétence dans son champ d’action. Loin de là. Mais ce qu’on pourrait avancer est que la politique c’est la politique. Et le plus important, ce n’est pas le fait d’être nommé directeur général mais plutôt les services que l’on a rendus à son pays avant d’arriver à ce poste auquel les hommes et femmes se succéderont. L’équipe qu’il avait mise en place a pu, sous son égide, dépasser le record en recouvrant des recettes dont plus 60 milliards en un seul mois. Bien entendu le nouveau DG, Mahamet Doucara va certainement travailler dans son sillage en exécutant les objectifs assignés aux gabelous qu’il a presque atteint. Ses expériences aideront son cadet pour bien servir notre pays. Ainsi, il part de ce poste la tête haute, avec honneur pour lui-même, ses collègues et sa famille.

B. KONE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here