Accès des populations aux télécommunications et aux TIC : Le ministre Arouna Modibo Touré fait œuvre utile

3

L’accès des populations aux télécommunications et aux TIC est l’une des priorités du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, pour diminuer la fraction numérique. Pour faire de cette vision une réalité, le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, est sur un vaste chantier de centres d’accès universel. La semaine passée, trois centres ont été livrés. Il s’agit de ceux de  la Maison des Jeunes de Bamako, du Centre Aoua Keita et de la Fédération Nationale des Artisans. Chaque centre comprend 15 ordinateurs avec connexion internet. A l’inauguration de ces centres, le ministre  Arouna Modibo Touré était accompagné de ses homologues de l’Emploi, de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta, et de l’Artisanat et du Tourisme, Nina Walett Intalou.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’accès universel, adoptée par le gouvernement. A travers ce vaste programme, le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, entend construire soixante-sept centres universels. A 88% de réalisation, on ose croire que c’est un pari déjà gagné pour le ministre. Ces centres d’accès universel, véritables pôles de développement, contribueront à vulgariser l’outil informatique au niveau des collectivités.

Pour sa réussite, le département de l’Economie Numérique et de la Communication a bénéficié du soutien de l’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU). Ces centres permettront sans nul doute à relever la capacité de travail, de connaissance et de maîtrise de l’outil informatique.

En priorisant ces trois structures, le ministre de l’Economie numérique et de la communication a vu juste. Le Centre Aoua Keita est un centre fréquenté par plusieurs couches sociales. Le centre d’accès universel permettra de gérer les besoins quotidiens de formation et d’initiation en informatique surtout pour celles ou ceux qui n’ont pas accès à l’outil informatique.

Pour la Maison des Jeunes, il renforcera les capacités des jeunes car,  ce lieu de rencontre de la jeunesse a été longtemps un espace de formation en informatique. Sachant bien que les ordinateurs sur place sont vétustes, le centre universel avec ses équipements de pointe, vient donner une bouffée d’oxygène à la jeunesse et à bon nombre de novices en informatique.

Quant à la Fédération Nationale des Artisans (FENAM), le centre d’accès universel va permettre à beaucoup d’artisans de se rapprocher de l’informatique pour améliorer la qualité de leur travail et susciter la créativité, selon leur besoin. Ils pourront faire des recherches dans la base de données de leurs collègues d’ailleurs.

Pour le ministre de l’Economie numérique et de la communication, Arouna Modibo Touré, ce projet se veut une réponse claire à l’enclavement numérique du pays et à la détermination ferme du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, à faire de la réduction numérique, une réalité au Mali, en offrant aux zones rurales et aux populations défavorisées, des outils de technologie de l’information et de la communication.

Le prochain cap est mis sur le processus d’inauguration des centres d’accès universel à l’intérieur du pays.

Drissa Togola

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here