Les responsables de la Coalition des Forces Patriotiques : « Nous luttons pour que la démocratie malienne ne meure pas… »

0

La première assemblée générale de la Coalition des Forces Patriotiques a réuni les leaders de plusieurs partis politiques, des syndicats et associations autour de trois sujets essentiels : la Constitution, la gouvernance et le social. Au cours de cette assemblée présidée par Abdoulaye Mohamed Sy du MPlus Tamata, les initiateurs ont invité les uns et les autres à l’union sacrée pour le strict respect des lois de la République.

C’était le samedi 27 octobre dernier à la Bibliothèque Nationale du Mali.

Etaient présents à cette assemblée générale, Moussa Mara, ancien Premier ministre, Moussa Sinko Coulibaly, Housseyni Amion Guindo et Dr Oumar Mariko, candidats à l’élection présidentielle passée, Alou Badara Dembélé de Badenya Ton, les responsables des partis politiques membres de la coalition, des syndicats, associations et une foule nombreuse.

Suite à l’appel lancé le dimanche 21 octobre par les initiateurs de la Coalition des Forces Patriotiques à tous les Maliens, associations, syndicats et partis politiques à rejoindre la coalition, des dizaines d’associations et de partis politiques se sont engagés auprès de cette force pour sauver, disent-ils, ensemble les valeurs démocratiques à travers leur adhésion.

Selon Moussa Sinko Coulibaly, cette assemblée générale d’information permettra de partager les idées mais aussi de faire en sorte qu’il y ait une meilleure compréhension du combat qu’ils entendent mener : le respect de la Constitution. Notre Constitution est violée et notre démocratie est en train de mourir, selon lui. C’est pourquoi, il a demandé à tous de tout faire pour que la Loi fondamentale de notre pays soit respectée. Pour y parvenir, l’ex-compagnon du putschiste Amadou Aya Sanogo a invité les autres fronts en construction à s’unir.

« Il n’y a pas de concurrence, ni de compétition entre les différents fronts. On est tous là pour faire en sorte que la démocratie malienne ne meure pas, que les textes règlementaires de notre pays soient respectés par tous, à commencer surtout par les tenants du pouvoir », a-t-il soutenu.

Tour à tour, les autres leaders ont sollicité tous les Maliens désireux de changement à adhérer à cette coalition pour défendre les lois de la République.

Bourama Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here