Vol de nourrissons à Nafadji : Le 6e Arrondissement met le grappin sur Fatoumata Fadiga

1

Le 17 octobre dernier, à Nafadji, un nouveau-né a été enlevé par une certaine Fatoumata Fadiga. Cela, au deuxième jour de la naissance du bébé. Heureusement, la voleuse a été retrouvée avec l’enfant et arrêtée après six jours d’investigations, par les éléments de la Brigade des Recherches du 6e Arrondissement.

Les faits se sont passés, à Nafadji, le 17 octobre 2018. Pendant que Korotoumou Samaké, mère du nouveau-né se lavait, Fatoumata Fadiga, a profité de cet instant pour s’emparer de ce dernier.

Il faut rappeler que Fatoumata, la voleuse, est connue de tout son entourage mais jamais vue en possession d’un nouveau-né. Selon une version des faits, elle s’est toujours passée pour une nouvelle maman. Mais, le paradoxe aura été que personne ne vous dira de l’avoir vu porter une grossesse.

Dans le voisinage, tout le monde était étonné de voir Fatoumata Fadiga, cette nouvelle fausse maman, avec un nouveau-né. Chose qui suscitait de murmures et d’interrogations dans les alentours.

C’est ainsi que, les éléments de Tapa Diallo, Commissaire Principal du 6e Arrondissement, après six jours d’investigations professionnellement planifiées sur le terrain, se sont lancés à la poursuite de la voleuse. Un engagement qui donne fruit à l’issue des recherches approfondies et très futées dont la mission était guidée par Youssouf Tangara dit Japon, Commandant de la Brigade des Recherches dudit Commissariat de police.

Après informations reçues d’une ressource sûre, la Police a procédé à l’interpellation de Fatoumata Fadiga dans la nuit du 23 octobre, aux environs des 22 heures, à son domicile.

Prise la main dans le sac, la voleuse de nourrissons passe aux aveux et reconnait les faits reprochés à elle.

Des sources proches du dossier nous rapportent que la jeune dame aurait été mariée à 3 fois mais sans avoir jamais eu d’enfants. Raison pour laquelle elle veut coûte que coûte se faire passer pour une vraie mère de poupons.

M.S

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here