Crise au sein du CONOR : Trois membres claquent la porte

17

La FIFA vient de proroger le mandat du Comité de normalisation (CONOR) jusqu’au 28 février 2019, soit 4 mois de plus. Certains membres du comité qui ne partagent pas cette décision, ont préféré claquer la porte. Une médiation est en cours pour sauver ce qui reste des meubles.

Après une première prorogation, la FIFA vient de prolonger encore le mandat du Comité de normalisation jusqu’au 28 février 2019, soit 4 mois de plus. Durant cette période, le comité est chargé d’organiser l’assemblée générale avant le 31 décembre 2018 pour relire les textes de la Femafoot et de mettre en place un bureau exécutif normal.

A peine prorogé, le comité est déjà confronté à plusieurs problèmes. Selon nos sources, certains membres du Conor, mécontents de cette nouvelle prolongation auraient décidé de claquer la porte. Il s’agit de Me Mamadou Gaoussou Diarra, Mahamadou Samaké “Sam Dièma” et Losseini Bengaly.

Face à cette nouvelle tension au sein du comité, la présidente du Conor a souhaité mettre le ministre des Sports à profit pour trouver un terrain d’entente. Aux dernières nouvelles, le ministre Jean Claude Sidibé est parvenu à calmer les dissidents sur la base de la tenue obligatoire de l’assemblée générale avant le 31 décembre 2018 afin que les compétions débutent.

Y Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here