Accroissement des produits d’exportations maliens sur le marché des états unis d’Amérique : Des opérateurs économiques maliens imprégnés des opportunités de l’AGOA

10

En 2014, malgré l’admission du Mali en 2002 au bénéfice de la Loi sur la Croissance et les Opportunités en Afrique “African Growth and Opportunity Act” (Agoa), les Etats unis d’Amérique représentent pour environ 0,5 % des exportations maliennes contre 3,8 % des importations. Ce qui sous-entend que le Mali ne tire pas profit des préférences commerciales obtenues à travers divers cycles de négociations commerciales au sein de l’Organisation mondiale du commerce (Omc). Pour remédier à cette insuffisance du Mali sur le marché américain, le Comité national AGOA, en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, a organisé le mercredi 31 octobre 2018 un atelier d’information et de sensibilisation sur l’Agoa à l’intention des opérateurs économiques maliens.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par Youssouf Bathily (président de la Ccim) qui entouré de Hannah Akinbiyi (Conseillère économique et commerciale de l’ambassade des Etats unis au Mali) et de Lanfia Camara (président du Comité national Agoa).

En ouvrant la cérémonie de l’atelier, Youssouf Bathily, le président de la Chambre de commerce et d’Industrie du Mali (Ccim), a exprimé sa reconnaissance au Comité national Agoa et à son président Lanfia Camara pour toutes les initiatives prises en vue de l’information des opérateurs économiques maliens dans le cadre de l’Agoa. A ses dires, le présent atelier qui s’inscrit dans cette dynamique permettra aux opérateurs économiques maliens de se familiariser davantage avec le contenu de cette Loi que les Etats Unis ont promulgué en 2000 avec comme objectif d’accroître le commerce et les investissements américains avec l’Afrique subsaharienne pour stimuler la croissance, encourager l’intégration économique et faciliter l’intégration de l’Afrique subsaharienne à l’économie mondiale. Rappelons que la Loi sur la Croissance et les Opportunités en Afrique ou “African Growth and Opportunity Act” en Anglais (Agoa) est un programme de préférence commerciale érigé en législation américaine, adoptée par le Congrès et signée en Loi en mai 2000. L’Agoa ouvre volontairement l’accès facile au marché américain à près de 7 000 produits originaires des pays africains bénéficiaires en contrepartie de l’engagement de leurs gouvernements en faveur de politiques de libéralisation du marché, de la bonne gouvernance et de la démocratisation. Et cette loi est le produit des efforts du gouvernement américain visant à donner une nouvelle orientation à sa politique commerciale avec l’Afrique jusqu’au 30 septembre 2025. Malheureusement le Mali, avec des exportations vers les Etats-Unis insignifiantes, n’exploite pas judicieusement les préférences commerciales sur le marché américain.

Lanfia Camara (président du Comité national de l’Agoa):

“Le Mali, à l’instar de beaucoup de pays africains, n’a pas tiré

profit d’énormes possibilités offertes par l’Agoa “

Lanfia Camara après avoir rappelé cette insuffisance des produits d’exportation du Mali sur le marché américain, de préciser : “Le Comité national Agoa a estimé que tenir un atelier pour revisiter la stratégie d’Agoa, pour apprendre aux opérateurs économiques comment bénéficier de l’Agoa paraît opportun de nos jours. Surtout que, de retour de Washington, la délégation malienne conduite par le président de la Ccim a eu l’agréable surprise de constater l’engouement des autorités américaines pour cette loi de l’Agoa qui est essentielle pour les relations entre l’Afrique et les Etats Unis”.

Selon Hannah Akinbiyi (Conseillère économique et commerciale de l’ambassade des Etats unis au Mali) : “Le Mali a beaucoup à offrir aux Etats Unis et je suis aujourd’hui ici pour expliquer comment nous pouvons tous travailler ensemble pour accroître les investissements au Mali et créer des opportunités commerciales durables pour les Maliens d’exporter aux Etats Unis. Agoa permet aux produits issus des pays admissibles comme le Mali, en Afrique subsaharienne, un accès préférentiel au marché américain. Outre les 4 600 produits bénéficiant du système généralisé de préférences (GSP), Agoa permet à plus de 1 800 produits supplémentaires d’entrer sur le marché américain en franchise de droits de douane. Grace à l’Agoa, les exportations des hydrocarbures de l’Afrique subsaharienne vers les Etats Unis ont presque doublé et les autres types d’exportation ont triplé. Pour sa part, le Mali n’a pas encore pleinement profité des opportunités offertes par l’Agoa”.

Poursuivant dans sa lancée, elle rappelle : “En 2016 par exemple, les exportations du Mali vers les Etats Unis étaient de 4 310 millions de dollars seulement. Il existe pourtant des opportunités pour les exportations maliennes sur le marché américain grâce aux produits comme la gomme arabique, le beurre de karité, les noix de cajou, les céréales transformées, la mangue séchée, l’artisanat textile et plusieurs autres. Actuellement, le Mali ne profite pas pleinement des avantages qu’offre l’Agoa“, a regretté Hannah Akinbiyi. A son entendement, la sous-utilisation de l’Agoa par le Mali pourrait s’expliquer, entre autres, par l’insuffisance de la connaissance du marché américain par le secteur privé malien et la non mise en œuvre par le Mali de sa stratégie d’utilisation de l’Agoa.

Les échanges se sont révélés fructueux et l’atelier a permis aux opérateurs économiques d’avoir beaucoup d’informations sur l’AGOA.                             

  Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here