Après des difficultés constatées dans l’accès du visa pour la Chine : Les opérateurs économiques maliens lorgnent désormais la destination de l’Inde

0

La salle de conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (Ccim) a servi de cadre, le mardi 30 octobre, à la rencontre des opérateurs économiques maliens avec l’Ambassadeur de l’Inde au Mali, Pradeep K. Gupta. C’était en présence du 4ème vice-président de la Ccim, Mamadou Baba Sylla et plusieurs opérateurs économiques maliens et indiens.

Dans son discours de bienvenue, le 4ème vice-président de la Ccim, Mamadou Baba Sylla, s’est réjoui de recevoir, dans les locaux de sa structure, l’Ambassadeur de l’Inde au Mali. Et de remercier le diplomate indien pour cette initiative qui consiste à venir échanger directement avec les opérateurs économiques maliens sur les “activités d’expansion des relations commerciales entre le Mali et l’Inde”. Selon lui, il s’agit pour le visiteur du jour de faire savoir au monde des affaires du Mali, les opportunités que nos deux pays offrent dans différents domaines de l’activité économique et commerciale. Cela, au moment précis où les opérateurs économiques maliens sont en train de pister d’autres d’horizons face aux difficultés d’obtention de visa sur certaines destinations, notamment la Chine.

A le croire, l’Inde est, certes, un pays émergent qui a beaucoup à donner, le Mali, troisième économie de l’espace Uemoa, regorge d’énormes potentialités dans différents domaines, notamment l’agro-industrie, l’énergie, l’élevage, les infrastructures…qui peuvent intéresser les investisseurs indiens.

Il a mis l’occasion à profit pour rappeler que l’interaction entre les secteurs privés de nos deux pays s’est intensifiée à partir de 2013, avec la participation de la Ccim au 9ème Conclave de la Confédération indienne des industriels (Exim Bank), sur le projet de partenariat Inde-Afrique, les 17 et 18 mars 2018 et au 7ème ISTP programme de formation du 17 au 28 mars 2013 à New Delhi.

A ses dires, ces activités ont abouti à la signature du Mémorandum d’Entente entre la Ccim et la Confédération indienne des industriels, le 3 mai 2013. “Ce mémorandum sert désormais de cadre formel et juridique de notre partenariat. La Ccim a reçu une mission économique indienne composée d’une cinquantaine d’opérateurs économiques en juillet 2014. Aussi, elle participé au Salon Agrotech en novembre 2014 à Chamdigarh (Inde) ainsi qu’au 11ème Conclave de la Confédération indienne des industriels (Exim Bank) sur le projet de partenariat Inde-Afrique sous la conduite du ministre malien de l’Investissement et de la Promotion du Secteur privé, les 9 et 10 mars 2017 à Nex Delhi”, a-t-il précisé.

Pour lui, au cours de cette période du 10 mars 2017, la Ccim a également pris part à une autre activité d’ampleur internationale, le 7ème Sommet d’affaires organisé par la Chambre indienne de commerce et d’industrie (ICC).

“Au cours de ce sommet, un protocole d’accord a été signé entre la Ccim et la Chambre indienne de commerce et d’industrie. Il s’agit maintenant de renforcer ces relations en établissant un véritable pont entre le Mali et l’Inde en matière de coopération économique et commerciale à travers les secteurs privés de nos deux pays”, a laissé entendre le 4ème vice-président de la Ccim.

De son point de vue, ce symposium vient à point nommé et s’inscrit parfaitement dans la dynamique amorcée qui vise l’expansion des relations commerciales entre le Mali et l’Inde. “Nous accueillons avec beaucoup d’intérêt cette main tendue de l’Inde à l’endroit de nos opérateurs économiques en quête de nouveaux horizons d’affaires. Elle est susceptible d’être un élément de réponse aux difficultés d’obtention de visa pour certaines destinations”, a-t-il conclu.

Boubacar PAÏTAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here