Accès aux logements à moindre coût : Bientôt 42.500 logements construits !

1

Les personnes aux maigres ressources auront leurs propres logements à Bamako et environnants. Cela grâce à l’engagement des Sociétés de Coopératives Immobilières et d’Habitat du Mali de construire plus de 42.500 logements sociaux. L’information a été donnée à la presse par la Confédération Nationale des Sociétés Coopératives d’Habitation du Mali (CONASCOH-Mali), au siège de la Fédération Malienne des Personnes Handicapées (FEMAPH), à Bakaribougou, en Commune II du District de Bamako.

Le rêve de posséder un toit pour soi est en voie de se réaliser avec la CONASCOH. La confédération s’engage à construire des logements sociaux à moindre coût pour ses membres et des personnes non adhérentes aux sociétés coopératives d’habitat de Bamako et environnants. Plus de 42.000 logements vont sortir des terres à Gouana, Missala, Missalabougou et Diago dans le ressort administratif de Kati. Les espaces devant servir des sites de construction de ces logements sont déjà disponibles au compte de la CONASCOH. L’information a été donnée par Moussa Koné, Président de la CONASCOH. Les schémas directeurs ainsi que le plan de construction sont disponibles. Il ne reste que le démarrage des travaux prévu pour courant 2019.

Et au Président de la CONASCOH d’ajouter : «La décision d’octroyer de construction de logements sociaux aux Sociétés Coopératives d’Habitat est une recommandation de l’OHADA à laquelle a adhéré le Mali. C’est dans ce cadre que les coopératives ont bénéficié du projet de construction de logements sociaux avec le Gouvernement malien. Le top départ sera donné par les 42.000 logements qui sortiront des terres dans quatre localités de la Préfecture de Kati. Un projet qui fait sourire plus d’un membre de la CONASCOH. Pour ses adhérents, c’est le rêve devenu réalité ».

Les matériaux de construction de ces logements proviendront de l’usine des Terres Cuites de Bamako (TCB-sa), sise à Djicoroni-Para, en Commune IV du District de Bamako. Les maisons construites avec ces briques présentent plusieurs avantages : primo, elles ne réchauffent pas en période de chaleurs et ne se froidissent en saison froide. C’est l’adaptation aux climats. En plus, ces maisons respectent l’écologie en ce sens qu’elles sont adaptées aux conditions de vie de ses Habitants.

Pour leur construction, on n’a pas besoin d’importer quoique ce soit de l’extérieur ; tous les matériaux seront fournis par l’usine TCB-sa. Ceci est un avantage de plus. Et à partir de-là, on peut dire que TCB-sa est une alternative à l’importation de matériaux de construction de l’extérieur. Ainsi, les fonds servant à ces importations vont servir à investir dans d’autres domaines.

Quatre types de logements seront réalisés par les coopératives. Le type F1 à 5millions et demi FCFA, une chambre avec et une toilette avec clôture. Quant au F2 avec un salon, une chambre et une toilette, ça va coûter 7,5 millions. Le type F3 est cédé à 8,5 millions et aura 2 chambres, un salon et deux toilettes ; F4 avec un salon, trois chambres et deux toilettes pour 11millions et demi.

Le Fonds de Garantie Hypothécaire va garantir le paiement des montants conclus entre les sociétés coopératives et les bénéficiaires de ces logements sociaux.

Ambaba de Dissongo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here