Année scolaire 2017-2018 et subventions des écoles privées : Le Président de l’ALPEPAM, Albakaye Traoré, face à la presse

0

L’Association Libre des Promoteurs d’Ecoles Privées Agrées du Mali (ALPEPAM) a tenu une conférence de presse, le samedi 3 novembre 2018, au Lycée Mahamar El Kadhafi de Daoudabougou. C’est pour faire le point sur les résultats obtenus de leur combat pour le bon fonctionnement des écoles privées à l’échelle nationale. Ainsi, selon le constaté dégagé par animateurs de cette conférence de presse, il y a eu un début d’améliorations progressives et d’un certain nombre d’constatées à l’issue de l’année scolaire de 2017-2018.

Etaient présents à cette conférence de presse, Albakaye Traoré, Président de l’ALPEPAM ; Boureima Traoré, 1er Vice-président et Moussa Yalcoué, porte-parole de l’Association des membres de l’ALPEPAM.

Il faut rappeler que l’Association Libre des Promoteurs d’Ecoles Privées Agrées du Mali (LPEPAM) a été créée par récépissé n°0011/GDB du Gouvernorat du District de Bamako du 05 janvier 2018. Elle est à but non lucratif et apolitique et non confessionnelle.

C’est pour dire que l’Association a aujourd’hui des Représentants dans toutes les régions du Mali.

Donc, l’objectif de cette rencontre avec les Hommes des médias est de faire le point sur les éléments essentiels du fonctionnement des écoles privées, notamment les orientations, le payement des subventions et la formation des personnels desdits établissements.

Dans sa déclaration liminaire, Albakaye Traoré, Président de l’ALPEPAM, n’a pas manqué de souligner les avancées enregistrées dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail dans ces écoles privées au Mali de 2017 à 2018.

« Cette année, sur 1671 établissements éligibles, 1428 ont eu des élèves et 243 n’en ont pas eu contrairement à l’année dernière sur 1593 seulement 814 ont eu des élèves et 779 n’en ont pas eu, donnant ainsi de l’espoir aux établissements qui n’en avaient pas et sauvant également des emplois», a précisé Albakaye Traoré.

Cela a été rendu possible, selon lui, grâce à la requête que l’ALPEPAM, a déposé, le 20 avril 2018, sur la table du Secrétaire Général du Ministère de l’Education nationale, ayant obtenu une réponde favorable.

Ladite requête portait sur le passage de l’affectation d’élèves de l’année dernière aux orientations d’élèves de cette année et aussi sur la régularisation des élèves victimes de l’affectation des élèves de l’année dernière, dans les établissements respectifs où ils ont suivi normalement les cours et cela dans l’intérêt supérieur de l’école malienne.

Concernant le retard des payements des écoles ayant occasionné la grève dans l’ensemble du pays, le Président Albakaye Traoré précise qu’il existait un manque de communication entre le Ministère de l’Education Nationale et celui de l’Economie et des Finances.

Quant à Moussa Yalcoué, porte-parole de l’Association des Promoteurs d’Ecoles Privées Agrées du Mali, il a mis l’accent sur le nombre d’écoles privées des deux Rives de Bamako qui n’ont pas encore fourni des pièces justificatives pour l’obtention de leurs subventions.

A Bamako, à la Rive Droite, ce sont seulement sept (7) établissements privés et huit (8) autres à la Rive Gauche qui n’ont pas encore présenté leurs pièces justificatives que réclame la structure en charge du payement. C’est-à-dire sur les 32 milliards FCFA, l’Etat a déjà payé les 27 milliards inclus des subventions», a souligné Moussa Yalcoué.

En effet, force est de reconnaitre qu’il y a eu d’efforts de la part du Gouvernement qui tient à accompagner le secteur privé de l’enseignement pour une rentrée des classe effective permettant une bonne éducation de nos enfants.

Enfin, pour clore la cérémonie, Albakaye Traoré a remercié le Ministre de l’Education, son Secrétaire Général, le Gouvernement malien et à l’ensemble des personnes de bonne volonté pour l’atteinte de ces résultats.

Mahamadou Sarré, Stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here