Indemnités particulières accordées à certains cadres maliens : Les insatiables

7

Outre les salaires faramineux dont ils bénéficient, certains cadres de l’Etat empochent mensuellement de faramineuses enveloppes à titre d’indemnités.

Ces avantages appelés « indemnités de responsabilité », et « indemnités de représentation » ont quelque chose de commun : tous, ils consument lentement, mais sûrement le trésor public.

Le trésor public paie mensuellement à certains cadres, à titre d’indemnités, des factures bien salées.

En effet, les indemnités de représentation et de responsabilité dont il s’agit peuvent être groupées en cinq catégories.

Les bénéficiaires de la première catégorie dont le montant est de 85.000 Fcfa sont, le chef de cabinet de la Présidence de la République, les conseillers techniques et chargés de mission de la Présidence et assimilés ; les conseillers techniques et chargés de mission de la primature et assimilé ; les secrétaires généraux de départements ministériels et assimilés ; les secrétaires généraux des Institutions de la République ainsi que le Directeur du protocole de la République.

Les bénéficiaires de la seconde catégorie d’indemnités particulières, de responsabilité et de représentation dont le montant est de 70.000 Fcfa, sont les chefs de cabinet des départements ministériels ; les conseillers techniques et chargés de mission des départements ministériels et assimilés ; les Directeurs de services centraux et assimilés ; les Directeurs Généraux d’offices ou d’Instituts ; les Inspecteurs Généraux de l’Enseignement secondaire général.

Les bénéficiaires des indemnités particulières de la 3ème catégorie perçoivent mensuellement à cet effet, 60.000 Fcfa.

Il s’agit du Directeur adjoint du protocole de la République ; les Directeurs Adjoints des services centraux et assimilés ; les Directeurs des centres d’Animation pédagogique et assimilés ainsi que les Directeurs d’Etablissement d’enseignement supérieur.

35.000 Fcfa, c’est le montant de l’indemnité particulière de responsabilité et de représentation de la 4ème catégorie dont les bénéficiaires sont : le secrétaire général de la grande chancellerie ; les chefs de services Régionaux ; les directeurs adjoints d’Etablissements d’enseignement supérieur ; les directeurs d’Etablissement d’enseignement secondaire technique et professionnel ; les directeurs des hôpitaux nationaux et secondaires ; les chefs de station de recherche ; les directeurs d’Académie d’enseignement, ainsi que les attachés de cabinet.

Les bénéficiaires de la 5ème catégorie touchent mensuellement 20.000 Fcfa à titre d’indemnités. Il s’agit notamment des secrétaires particuliers des Ministres.

Notons qu’il ne s’agit là, que des indemnités particulières de responsabilité et de représentation dont jouissent ces cadres.

La plupart d’entre eux, bénéficient également d’autres primes et indemnités…

 

Malick Camara

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here