Abdoul Niang: «Nous demandons au procureur général de la République de poursuivre Mohamed Aly Bathily pour incitation à la violence»

1

L’association «Faso Ni Dambé» a tenu vendredi 2 novembre une conférence de presse, à Sotuba, sur le projet de découpage administratif, la grève des promoteurs d’écoles privées et sur les fronts politiques contre le président de la République. Le conférencier, Abdoul Niang, le porte-porale de l’association ‘’Faso ni Dambé’’, a interpellé le procureur général de la République à s’autosaisir pour poursuivre Mohamed Aly Bathily pour ses propos incitant à la haine et à la violence.

Selon le conférencier Abdoul Niang, Mohamed Aly Bathily a incité les populations à la désobéissance civile, lors d’un meeting du Front pour la sauvegarde de la démocratie (FSD), le dimanche 29 octobre, au palais de la culture.

Au cours de ce meeting, M. Bathily a aussi émis l’idée d’empêcher les députés, les membres de la Cour suprême, de la Cour constitutionnelle et les membres du gouvernement d’aller travailler, après le 31 décembre 2018. Pour le porte-parole de l’association «Faso ni Dambé», ces propos sont une invitation à la haine et à la violence contre le président IBK, démocratiquement élu.

Parlant du projet de découpage administratif, Abdoul Niang dira que la loi a été votée par l’Urd en 2012 à l’Assemblée nationale. Il s’agit de la loi N°2012-017 du 2 mars 2012 portant création de onze nouvelles circonscriptions administratives en République du Mali. Contrairement aux allégations des opposants qui prétendent que ce découpage a pour but de diviser le Mali. Pour Niang, cela n’est que de l’intoxication car il concerne l’ensemble du Mali et même les partis sud du pays.

Concernant le paiement des arriérés des promoteurs d’écoles privées, Abdoul Niang dira que certains de ces promoteurs d’écoles devraient être en prison. À l’en croire, cette situation est seulement due au fait que certains promoteurs d’écoles n’ont pas pu justifier l’argent qu’ils perçoivent de l’Etat depuis plusieurs années, dont cette année, il leur est demandé de justifier ce que l’Etat leur doit.

Gabriel TIENOU

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here