IBK, de la démocratie à Moussa Traoré, quelle ignominie !

1

Depuis plusieurs années, la manière dont notre peuple peut prévenir, démanteler ou même décourager les dictatures, a été l’une de mes principales préoccupations. Elle s’est en partie nourrie d’une confiance dans l’idée que les Maliens ne doivent pas être, ne doivent plus être dominés et détruits par de tels régimes.

Au fil des ans, j’ai eu l’occasion de connaître des gens qui ont vécu et souffert sous le joug de Moussa Traoré, et qui ont survécu aux escadrons de la mort (Victor Sy, Feu Amadou Djicrony Traoré,  Oumar Mariko, Tiéblin Dramé et autres…)

À Bamako, j’ai rencontré des gens qui ont résisté aux lois d’exception de Moussa et sa lanière ensuite qui ont survécu, et j’ai entendu l’histoire de ceux qui ont péri. J’ai parlé avec des Bambaras, Songhaïs, Sarakolés, Tamasheqs, Senoufos, Bouas, Peulhs, Arabes, etc., qui se sont échappés des griffes de croque-morts de la liberté et avec des gens qui les y ont aidés.

Mes connaissances relatives aux politiques de terreur du régime de Moussa Traoré, que j’ai vécues, m’imposent à dire que IBK fait partie des altérations et des traitres de notre révolution de 1991. La politique de terreur exercée par le système Moussaïste m’apparaît spécialement poignante, étant donné que des camarades sont tombés devant moi gisant dans le sang, j’ai vu et vécu l’averse de sang que le régime polichinelle du général et ses fantassins ont exercé sur les Maliens.

La conscience du caractère pathétique et outrageux des brutalités du régime de Moussa et de son parti UDPM ne devrait plus amener aucun démocrate malien à céder à Moussa Traoré un rôle dans ce pays. IBK est une flétrissure pour notre pays et je l’assume, il est en train, et de façon désagréable, de ramener Moussa Traoré malgré que son premier test (Modibo Keita, ex-ministre des Affaires étrangères de Moussa a lamentablement échoué comme Premier ministre et a foutu le bordel dans notre contrée avant de s’effacer sur la pointe des pieds. Moussa est trop encrassé par le sang de nos camarades de 1991 pour pouvoir faire rallier le Chérif, mais puisque IBK n’entend rien, ne distingue rien, ne voit rien, c’est son tout pouvoir qui l’intéresse, pas de dignité, pas de montant, pas de valeur, pas de vertu, pas de morale, pas d’éthique, pas de… La démocratie doit être accrochée ou pendue, c’est pour cela qu’on  n’aura plus aucune circonspection à cette poutre Moussa IBK. Tout le monde sait que la dignité du Chérif de Nioro n’est pas en bourse (Quand le Chérif dit non c’est non, Bouya est un homme de distinction, dignité, d’honneur et surtout de conviction et de croyance).

Nous disons au tandem IBK-Moussa que ce commentaire est encore soft, nous insistons et disons à Moussa de ne plus se mettre dans cette nouvelle imposture pour vouloir faire mal à la démocratie, les cicatrices de ses balles sont encore humides même si le portable a remplacé les talkies-walkies.

À IBK, nous disons, de cesser de vouloir nous rapetisser toutes les secondes parce qu’il serait un envoyé de Dieu, même s’il n’a jamais respecté les préceptes initiaux de l’honneur. Notre amertume est obèse mais nous allons résister et montrer que nous sommes résolus à démontrer que la prévention de la tyrannie est possible, que des combats victorieux contre des dictatures peuvent être menés sans massacres mutuels massifs, que des dictatures peuvent être détruites et qu’il est même possible d’empêcher que de nouvelles ne renaissent des cendres de celles qui sont tombées.

Après avoir consolidé sa position par la duperie, la nouvelle aventure d’IBK peut se révéler plus impitoyable et plus ambitieuse que la précédente. Ainsi, malgré le désespoir que nous éprouvons, la ligature  veut se donner un rôle, le rôle de défendre IBK pour leur mangeoire sans se préoccuper de démocratie ou de droits humains.

Nous disons en irrévocable, si les démocrates acceptent d’arrêter leur résistance afin de gagner un sursis devant la répression, ils peuvent se retrouver fort déçus. Vive l’ardent soulèvement populaire de Mars 1991 contre Moussa. Vive le Mali !

Ousmane MOHAMED

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here