MCC-BMS : Quatre cent millions de F CFA en appui aux commerçants détaillants du Mali

5

Une convention de partenariat de financement de 400 millions de F CFA en “appui au financement des activités des acteurs” du Projet de formalisation des acteurs du commerce de détails (Profac) a été signée au ministère du Commerce et de la Concurrence. Outre le ministre dudit département, ce document a été paraphé et signé par Babaly Ba, directeur général de la Banque malienne de solidarité, l’institution financière en charge d’accorder les prêts aux commerçants détaillants.

Avec cet accord, le ministère du Commerce et de la Concurrence s’engage à mettre à la disposition du Fare (Fonds auto renouvelable pour l’emploi) un montant de 400 millions de F CFA sur la durée du projet et éventuellement d’autres lignes de crédit obtenues dans le cadre de l’appui au financement des activités des acteurs. Le ministère assure la transmission à travers le Profac, des dossiers de prêts des commerçants détaillants tout en s’assurant de leur bonne qualité.

Dans son allocution, le directeur général de la BMS-SA, Babaly Ba, a dit que l’implication en tant que partie prenante dans la mise en œuvre du projet dans son volet financier est le témoignage éloquent de l’engagement ferme de la BMS à apporter sa contribution à une véritable inclusion sociale, économique et financière de toutes les couches sociales de notre pays.

Dans son discours, le ministre du Commerce et de la Concurrence a invité les bénéficiaires à une plus grande responsabilisation dans leurs relations avec le milieu bancaire. Et que leurs attitudes permettront une pérennisation de l’opération. Ils pourront en bénéficier une seconde fois et d’autres en profiter si le remboursement des prêts est correctement exécuté.

Le directeur général du Fare, Mamadou Bathio Touré, a demandé que le gouvernement reconnaisse sa structure comme un établissement d’utilité publique. Le vice-président de la Fédération des centres de gestion agréés, Arber Maïga, a remercié le président de la République et le gouvernement pour le renouvellement de leur appui aux commerçants détaillants à travers différents projets dont le dernier en date est le Profac (qui est une réponse adaptée aux exigences de formalisation des activités informelles).

Notons que le lendemain à Lafiabougou, le ministre du Commerce et de la Concurrence a posé la première pierre de la construction d’étals modernes qui offriront un nouveau cadre aux commerçants détaillants.

Cellule Com BMS

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here