Mines et pétrole : La ministre Lelenta Hawa Baba Ba déçoit les espoirs placés en elle

6

Attendue pour mettre le minier sur les rails, Lelenta Hawa Baba Ba donne la nette impression d’une tromperie sur la marchandise. Quelques faits pour attester ce changement de cap inattendu.

 Nommée à la tête du département des Mines et du Pétrole au sein du gouvernement dirigé par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, l’on croyait bien Mme Lelenta Hawa Baba Ba en terrain connu pour avoir gravi quasiment tous les échelons dans l’administration de la géologie et des mines.

Moins de trois mois après, la réalité du terrain a pris le pas sur les compétences de la jeune ministre qui a également bénéficié de la loi sur le quota pour être propulsée  ce poste. Hélas, dans le secteur minier, l’espoir de voir une personne au parfum de la situation diriger le département est vite brisé. Au cabinet, tout le monde attendait des mesures phares et urgentes pour changer la donne dans un secteur qui a fait face à plusieurs difficultés.

Outre la gestion de l’orpaillage, la clarification des permis est aussi un préalable qui avait échappé au contrôle de ses prédécesseurs. Cela pouvait du reste se comprendre, car ils ne sont pas du secteur. Et c’est là où la venue et la  mission de Lelenta Hawa Baba Ba était considéré comme signal fort pour redresser la barre.

Tromperie sur la marchandise ! En si peu de temps, la jeune ministre est devenue tellement encombrante que son cabinet travaille difficilement. “Elle veut ramener tout sur la table comme si elle n’était pas dans le secteur”, fulmine un cadre du département.

Au ministère des Mines et du Pétrole, le temps est conjugué au futur à tel point que cadres et travailleurs sont gagnés par le découragement. Que dire des partenaires, la Chambre des mines, les compagnies minières et autres sous-traitants du secteur qui attendent voir une feuille route claire de Mme le ministre.“Non seulement, elle n’a pas cherché à comprendre la réalité sur le terrain, mais aussi elle ferme la porte aux initiatives tendant à des reformes”, nous confie un opérateur minier.

Faute d’engagement réel de la cheffe du département des Mines et du Pétrole, il est utopique de parler de la diversification des ressources. En tout état de cause, il y a un véritable un malaise qui bloque les efforts des cadres et travailleurs des services relevant de Lelenta Hawa Baba Ba. Et dire que les plus hautes autorités ferment les yeux sur ses manquements !

Attendons voir !

Abdoul Latif

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here