Projet de découpage territorial : Les ressortissants de Goundam s’opposent au processus

10

Les ressortissants du cercle de Goundam étaient face à la presse le mercredi 30 octobre. L’objet était d’exprimer leurs préoccupations sur le projet de découpage territorial qu’ils rejettent en bloc et invitent le gouvernement à respecter la volonté des populations et à éviter au pays un nouveau drame.

C’était en présence du président de l’Amicale pour le développement du cercle de Goundam (ADCG), Dr Alamir Sinna Touré, du député élu à Goundam, Mohamed Ould Sidy Mohamed, du président de la Commission de dénonciation de l’Association des ressortissants du cercle de Goundam à Bamako, de Me Amadou Oumar Cissé et de plusieurs cadres et ressortissants de Goundam.

Dans son mot introductif, le président de l’Amicale pour le développement du cercle de Goundam (ADCG), Dr Alamir Sinna Touré, dira qu’après avoir pris connaissance du contenu du projet de loi, les ressortissants de Goundam à Bamako ont tenu une assemblée générale, le 13 octobre 2018 pour dénoncer l’injustice des gouvernants. Mieux, ajoute-il, les ressortissants du cercle de Goundam, toutes ethnies confondues, ont rejeté catégoriquement le projet de loi portant création des collectivités territoriales en République du Mali. « Ce projet ne prend pas en compte la principale préoccupation des populations du cercle de Goundam, notamment l’érection du cercle de Goundam en région des lacs. Pis, dans ce projet de découpage, il a été décidé de spolier le cercle de Goundam de toutes ses communes nomades (Aljounoub, Tilemsi, Razelma, Tin Aicha, Gargando et Adarmalane) pour les affecter au nouveau cercle de Léré », a-t-il déploré.

Pour Dr Alamir Sinna Touré, la tenue de cette conférence de presse est un autre acte de protestation en attendant d’autres actions d’envergure comme l’envoi d’une délégation aux concertations régionales de Tombouctou, prévues du 13 au 17 novembre 2018. Il a profité de l’occasion pour rappeler que les ressortissants du cercle de Goundam, en accord commun avec l’ensemble des populations, avaient sollicité l’érection du cercle de Goundam en région administrative. « Cette demande faite sur la base d’un document technique soutenu par des arguments pertinents qui militent en faveur de l’érection de Goundam en région, n’a pas été retenue dans ce projet de loi portant création des collectivités territoriales ».  D’un ton ferme, Amadou Cissé de Goundam a annoncé le rejet catégorique du processus. « On rejette en bloc ce projet de découpage territorial. Comme vous le voyez sur la banderole, Goundam dit NON au projet de découpage territorial. On n’accepte pas ce projet de découpage territorial, on ne l’acceptera pas et on utilisera tous les moyens légaux pour le rejeter ».

Bintou Diarra

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here