Périls sur la stabilité nationale: le HCC appelle à l’union sacrée

3

C’est en présence du Premier ministre, Soumeylou Boubeye MAÏGA, que le président du Haut conseil des collectivités (HCC), Mamadou Satigui DIAKITE, a présidé hier lundi à la Maison des collectivités du Mali, la cérémonie solennelle de la deuxième session ordinaire de l’institution, A l’ordre du jour de cette session : l’examen des textes soumis par le gouvernement, ainsi que les questions diverses.

Outre le chef du gouvernement, cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs autres membres du gouvernement, dont le ministre de l’Administration territoriale, Mohamed Ag ERLAF ; celui de la Réforme de l’administration, Mme Safïa BOLY ; ainsi le ministre l’Habitat et de l’Urbanisme, Mohamed Moustapha SIDIBÉ, etc. On notait également la présence des chefs des Institutions de la République ; des représentants des corps diplomatiques accrédités dans notre pays ; de légitimités coutumières et religieuses, etc.

A l’entame de la cérémonie, une minute de silence a été observée à la mémoire du regretté collègue Moussa CAMARA, conseiller national, élu à Nioro du Sahel, rappelé à Dieu, le 7 août 2018.

Dans son adresse à l’auguste assemblée, le président du HCC, Mamadou Satigui DIAKITE, a fait un tour d’horizon des questions d’intérêt nationales qui ont fortement marqué notre pays avant de lancer un appel à l’union sacrée autour de la mère patrie menacé de périls multiples.

Cette session intervient au lendemain de la réélection du Président Ibrahim Boubacar KEÏTA à la magistrature suprême pour un second et dernier mandat. Le président DIAKITE a profité de cette tribune pour lui adresser les félicitations de son Institution et réitérer la détermination des Conseillers nationaux à l’appuyer dans sa mission au service du Mali en général et des collectivités territoriales en particulier.

Le président du HCC a salué les initiatives déjà prises par le gouvernement sous le leadership de Soumeylou Boubeye MAÏGA, relatives à la lutte contre l’insécurité au Centre et au Nord du pays, la bonne tenue de l’élection présidentielle, et surtout son implication personnelle pour la réussite de la rentrée scolaire 2018-2019.

Dans la même foulée, M. DIAKITE s’est félicité de la décision du Gouvernement à organiser des conférences régionales sur les avant-projets de textes relatifs à la réorganisation du territoire.

Concernant le front social, qui était en ébullition, le HCC, tout en reconnaissant la pertinence de certaines revendications des corporations, invite, toutefois, les uns et les autres, à choisir pour leur résolution, la voie du dialogue et du consensus, conditions essentielles pour la paix et la cohésion sociale.

Dans le même ordre d’idée, le président du HCC s’est réjoui de la tenue d’une conférence sociale que le gouvernement se propose d’organiser dans la première quinzaine du mois de janvier 2019.

«Cette initiative est la preuve, de la disponibilité des autorités à trouver les voies et moyens pour avoir une grande stabilité sociale ; cela, conformément aux instructions que le Président de la République a données au gouvernement, à travers sa Feuille de route », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : «Notre Institution suit avec une grande attention la gestion décentralisée et apprécie les efforts considérables du Gouvernement en termes d’allocation des ressource et des mesures d’accompagnement pour tenir la dynamique d’un développement local ou régional durable ».

Les Maliens, reconnaît Mamadou Satigui SIDIBE, sont confrontés à d’éprouvantes équations portant sur l’instabilité au Centre et au Nord de notre pays.

«Aujourd’hui, la situation que nous vivons, nous recommande à faire appel à notre sens élevé de la patrie, menacée dangereusement», a-t-il déclaré.

A cet effet, le HCC, selon son président, partage toutes les initiatives de paix dans notre pays, à son avis, découle essentiellement de la base où nous sommes en tant que collectivités. «Notre attachement à la quiétude dans notre pays est incommensurable et nous oblige à l’union sacrée de tous les fils pour vaincre les différents périls qui nous menacent», a dit le président DIAKITE.

Par ailleurs, le HCC salue l’implication décisive des Forces armées de défense et de sécurité maliennes et étrangères. Aujourd’hui, a fait savoir son président, la sécurité s’instaure de plus en plus dans le pays, malgré quelques actes de violence perpétrés au Nord et surtout au Centre qui s’apparentent plus au banditisme entêté qu’à un terrorisme proprement dit.

En conclusion, il a présenté les condoléances les plus émues de son institution aux familles endeuillées civiles et militaires et prompt rétablissement aux blessés.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here