Visite du secrétaire d’Etat adjoint des États-Unis pour les Affaires africaines : Tibor P. Nagy se dit très optimiste à propos de l’Accord pour la paix et la réconciliation

4

Évoquer les activités d’assistance et de partenariat menées par les Etats-Unis au Mali, tel était l’objectif de la conférence de presse tenue, mardi dernier, par le secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis pour les Affaires africaines, Tibor P. Nagy, qui était en visite au Mali du 4 au 6 novembre dernier. La conférence s’est déroulée à la résidence de l’ambassadeur des Etats Unis au Mali, Paul A. Folmsbee.

En effet, les Etats-Unis, à travers ses différents départements, sont impliqués dans de nombreux domaines au Mali, notamment le processus de paix, les droits de l’homme, la justice, l’assistance militaire. S’y ajoutent la réforme du secteur de la sécurité, la lutte contre le terrorisme, la gouvernance, l’éducation, le développement, l’action humanitaire et le renforcement des institutions démocratiques. A l’entame de son discours, M. Tibor a félicité le président Ibrahim Boubacar Keita pour sa réélection et la formation de son nouveau gouvernement.

Cependant, le responsable américain a affirmé que la mise en œuvre complète de l’Accord pour la paix et la réconciliation est une priorité absolue de son pays. Il a rappelé que son pays continueait de jouer un rôle très important en appuyant l’application intégrale du document. Selon M. Tibor, les Etats-Unis soutiennent fermement la MINUSMA en tant que composante majeure des efforts de la communauté internationale pour faire face aux crises politiques et sécuritaires au Mali. «Nous avons versé plus de 1,15 milliards de dollars en contribution à la MINUSMA et plus de 200 millions de dollars en soutien logistique bilatéral, formation et équipement à plusieurs pays fournissant des contingents de troupes à la MINUSMA depuis 2013», a-t-il rappelé.

S’agissant du développement économique et de l’assistance humanitaire, le diplomate américain a indiqué que le gouvernement de son pays, par l’intermédiaire de l’USAID, s’est engagé dans une stratégie-pays de cinq ans. Cette stratégie, a-t-il ajouté, promeut la voie vers l’autosuffisance du Mali en se concentrant sur la stabilisation, la résilience et la gouvernance. Selon le secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires africaines au cours de l’exercice 2017, les Etats-Unis ont fourni une aide étrangère de 145,6 millions de dollars au Mali pour promouvoir la démocratie et la gouvernance, élargir l’accès à l’éducation et aux services de santé, améliorer la nutrition et l’assainissement entre autres.

«Au cours de la même année, le Mali a bénéficié d’une aide humanitaire de 47,7 millions de dollars de la part des Etats-Unis. Cette assistance fait une différence positive», a-t-il affirmé. Il a en outre indiqué que cette aide réduit la vulnérabilité permanente et soutient le développement durable à travers le Mali dans les domaines de la croissance économique, de la santé, de l’éducation et de la gouvernance.

Concernant la sécurité, Tibor P. Nagy a déclaré que les Etats-Unis continuent de fournir une assistance à notre pays pour réformer et renforcer ses institutions de sécurité et pour permettre à ses forces de sécurité de mieux faire face à la menace grandissante de l’extrémisme violent. Le soutien bilatéral aux unités maliennes déployées au sein de la force conjointe du G5 Sahel, l’appui à la réforme du secteur de la sécurité par le biais du programme américain « Security Governance Initiative» ou l’initiative pour la gouvernance en matière de sécurité (SGI) sont des efforts qui attestent de la détermination des Etats-Unis à renforcer la sécurité au Mali, a-t-il souligné.

Mohamed D.

DIAWARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here