Briefing hebdomadaire du porte-parole du gouvernement : Le ministre Amadou Koïta se félicite de l’adoption de plusieurs textes relatifs à l’amélioration du cadre de vie des Maliens

15

Au cours de son traditionnel briefing tenu, le samedi 3 novembre dernier, dans la salle de conférence du Centre d’information gouvernementale du Mali (Cigma), le ministre porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, est revenu sur les décisions importantes prises lors du Conseil des ministres du vendredi 2 novembre, ainsi que sur les questions d’actualité de la semaine. Pour la circonstance, il était accompagné de son collègue des Maliens de l’extérieur et l’Intégration africaine, Yaya Sangaré, qui s’est prononcé sur la situation préoccupante des Maliens vivant en Angola.

Après les salutations d’usage, le ministre porte-parole du gouvernement a laissé entendre qu’au cours de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement plusieurs rapports des différents départements ministériels ont été examinés et adoptés par le Conseil des ministres.

Selon lui, sur le rapport du ministre de la Culture, le Conseil des ministres a adopté des projets de texte relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté.

Et de poursuivre que le Conservatoire est un établissement public à caractère scientifique, technologique et culturel, créé en 2003 pour assurer la formation des cadres supérieurs dans le domaine des arts et métiers multimédia, ainsi que dans le cadre de la promotion artistique et culturelle de notre pays. A le croire, le projet de texte vise à combler les insuffisances constatées dans le fonctionnement de l’établissement en vue d’une bonne gouvernance et d’une gestion pédagogique et scientifique efficiente.

Toujours selon le ministre Koïta, sur le rapport du ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation de la politique nationale en matière d’intégration africaine et son plan d’actions 2018-2022.

Et de rappeler que le Conseil des ministres, en sa séance du 20 juin 2018, avait pris acte d’une communication écrite relative à la politique nationale en matière d’intégration africaine et son plan d’actions 2018-2022. Ainsi, l’adoption du présent projet de décret consacre l’approbation formelle de cette politique et ouvre la voie à la mise en œuvre des actions inscrites dans le plan d’actions.

Aux dires du Ministre, sur le rapport du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, le Conseil des Ministres a adopté plusieurs projets de décrets, notamment celui autorisant et déclarant d’utilité publique les travaux d’aménagement des aires protégées du Mandé Wula et Néma Wula dans le cercle de Kita, Région de Kayes. Il ajoutera que le second projet de décret autorise et déclare d’utilité publique les travaux de la Centrale hydroélectrique de Kénié et des lignes de transport d’énergie électrique la reliant au réseau interconnecté. Aussi, le projet de décret autorisant et déclarant d’utilité publique les travaux de construction des lignes 225 KV prioritaires et de réhabilitation des ouvrages de Manatali II et celui autorisant et déclarant d’utilité publique les travaux d’aménagement des marigots Tienkole en Commune I et Woyowanko en commune IV du district de Bamako dans le cadre du drainage des eaux pluviales ont été examinés et adoptés.

De son avis, ces travaux concernés empiètent sur des propriétés privées qu’il convient d’exproprier pour cause d’utilité publique conformément aux dispositions du Code domanial et foncier. “Les présents projets de décret sont adoptés dans ce cadre. La réalisation de ces travaux contribuera à l’amélioration du cadre de vie des populations bénéficiaires”, a-t-il indiqué.

Au chapitre des questions d’actualité, le ministre Koïta est revenu sur la visite du président IBK dans la capitale des rails. Selon lui, au cours de cette visite, le chef de l’Etat s’est rendu à Médine, dans la Commune de Hawa Dembaya, où il a procédé à l’inauguration de la Centrale Thermique de ladite localité.

A l’en croire, après l’inauguration de la Centrale thermique, le président IBK a procédé à l’inauguration du dispensaire de Médine réhabilitée par Albatros. Ce joyau est le fruit du Projet albatros Energy pour le mieux-être des populations locales, notamment les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Selon lui, IBK a aussi visité le chantier du 2ème pont de Kayes en compagnie du ministre des Infrastructures et de l’équipement, des autorités administratives et politiques de la région. Et d’ajouter que le taux de réalisation est estimé à 50%. A l’entendre, cette réalisation permettra de désengorger le trafic routier car 500 à 600 camions traversent la ville de Kayes par jour.

Le porte-parole du gouvernement a également évoqué la rencontre du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga avec les organisations de la société civile, notamment les syndicats, en prélude aux prochaines assises sur les salaires qui doivent en principe se tenir en début de l’année 2019.

Boubacar PAÏTAO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here