Pour avoir menacé délibérément de plonger Bamako dans le noir : Putsch à la tête du SYLSEM

0

En début de week-end dernier, la Direction Commerciale d’EDM-Sa a servi de cadre à la présentation du nouveau bureau mis en place au sein du Syndicat Libre du Secteur de l’Energie du Mali (SYLSEM). L’accouchement de ce nouveau bureau fait suite au putsch qui aura entrainé la chute de Mamadou B. Touré, l’homme qui avait bravé la Direction Générale d’EDM-Sa, et fait planer une peur bleue sur le gouvernement, en menaçant de priver Bamako et une bonne partie du territoire d’électricité les 7 et 8 novembre derniers. Mal lui en prit, car il fut littéralement chassé de la tête du syndicat par ses camarades syndicalistes !

Désormais, le secrétaire général du SYLSEM, c’est Mohamed El Moctar, à la tête d’un nouveau bureau de 23 membres. En effet, suite au dépôt délibéré d’un préavis de grève de 48 heures par seulement quatre responsables du bureau, dont le secrétaire général chassé, la tension est montée d’un cran au sein du SYLSEM. Résultats : les autres membres du syndicat se sont désolidarisés d’une telle décision jugée unilatérale. Selon nos informations, ladite décision n’a pas été discutée collégialement comme le stipulent les statuts et règlements. Toute chose qui a incité les autres membres du bureau à prendre leurs responsabilités. Au total, les 17 membres sur 23 ont tout de suite démissionné. Ce qui, conformément aux textes, aboutit à la dissolution pure et simple du bureau et à la mise en place d’une commission d’investiture.

« Aujourd’hui, nous voilà au terme de ce processus avec la tenue d’une Assemblée générale suivie de la mise en place d’un nouveau bureau dont la lourde tâche est de conduire le syndicat. Notons qu’à travers cette assise, nous avons jugé nécessaire de mettre les choses à leur place avec le respect des règles démocratiques. Car l’une des règles d’or au SYLSEM est que toute action syndicale doit être préalablement discutée en réunion du bureau afin de permettre à l’ensemble de ses membres d’avoir une vision globale de l’action en question et d’en tirer toutes les conséquences », dira Mohamed El Moctar, le nouveau secrétaire général du syndicat. Et de rappeler cet adage bien connu de chez nous qui dit : « Celui qui veut du miel doit avoir le courage d’affronter les abeilles ». Avant de poursuivre : « Et bien, nous avons bien eu le courage en s’engageant dans la voie du respect des règles démocratiques, de la préservation de l’opinion de chaque militant, de combattre l’arbitraire sous toutes ses formes. Soyez rassurés que sous notre leadership, toutes les décisions seront discutées en réunion du bureau. Notre seul et unique souci demeure l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos militants, au lieu d’utiliser nos précieuses ressources pour le culte de la personnalité, encore moins se lancer dans des querelles de personnes inutiles », dira-t-il. Mohamed El Moctar a rassuré les uns et les autres que désormais, le Syndicat Libre du Secteur de l’Energie du Mali (SYLSEM) instaurera une culture de vérité, comme disait ce penseur africain : « L’homme qui fuit la vérité est un homme faible qui préfère l’obscurité ». Au SYLSEM, nous préférons la vérité à l’obscurité, ajoutera-t-il, avant de remercier tous les militants et sympathisants pour avoir effectué le déplacement afin de prendre part à cet instant très important dans la vie du Syndicat Libre du Secteur de l’Energie du Mali (SYLSEM).

Samba Sidibé

 

 

 

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here