Solidarité de l’Etat avec les jeunes commerçants déguerpis : L’APEJ met en place une ligne de crédit de 100 millions FCFA

10

Le Ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne a procédé ce jeudi 08 novembre au lancement symbolique d’une ligne de crédit de 100 millions de F CFA au profit des jeunes commerçants déguerpis des différentes collectivités de Bamako.
Ont pris part à l’évènement, les membres du bureau des marchés de Bamako, les Directeurs généraux de l’APEJ, du FAFPA et de l’Institution de microfinance “Soro Yiriwaso”. Etaient également présents, plusieurs cadres de l’APEJ et membres des associations des marchés.

Pour M. Adama Camara, Directeur général de “Soro Yiriwaso”, cette opération a fait l’objet de nombreuses concertations entre les trois parties. Il a donné l’assurance que son institution jouera toute sa partition pour le succès du projet. “Soro Yiriwaso” est depuis 2009 une institution malienne qui compte plus de 30 000 clients actifs.

De l’avis de M. Cheick Oumar Diaby, secrétaire général du Collectif des associations des marchés de Bamako, le ministre de la Jeunesse, de l’emploi et de la construction citoyenne est à saluer parce qu’il a assisté les jeunes touchés par l’opération de déguerpissement depuis 2017. Il a souhaité la mise en place, dans les meilleurs délais, de la deuxième tranche de la ligne d’une valeur de 50 millions de FCFA.

Le Ministre Amadou Koïta, qui a salué le génie malien dans le domaine des affaires ici comme ailleurs, s’est dit heureux de concrétiser une initiative qui procure de l’emploi, qui améliore les capacités des ressources humaines ou des entreprises existantes. L’emploi est selon le ministre au centre des priorités des actions du gouvernement du Mali et particulièrement de son département. Il l’est davantage au cours du quinquennat en cours, comme l’a déjà souligné le Président de la République, Chef de l’Etat. Parmi les stratégies qui ont fait leur preuve, le soutien aux entreprises, l’appui aux couches défavorisées, le renforcement des jeunes et le développement de l’esprit d’initiative se trouvent bien logés.

Le présent projet est une réponse à la demande des jeunes commerçants déguerpis qui ont émis le souhait de poursuivre leurs activités de commerce et de service après avoir été touchés par une opération d’assainissement en janvier 2017.

Le concours du département en charge de l’emploi à travers l‘APEJ se veut un acte de solidarité d’abord du gouvernement, mais également entre les bénéficiaires qui seront appelés par leur engagement à assister d’autres jeunes par leur exemplarité et leur esprit de patriotisme. Il vient en complément d’autres initiatives conçues par d’autres intervenants comme la Mairie du District de Bamako, les communes du district et le département en charge du Commerce.

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’actions 2017 de l’APEJ, le comité de crédit du FNEJ avait approuvé en sa session du 9 mars 2017, les financements de quatre groupements pour un coût total de 400 000 000 FCFA. Il s’agit des jeunes femmes veuves des camps militaires, du groupement des jeunes déguerpis de Malitelda, des commerçants déguerpis, des jeunes arabophones et de l’association des personnes de petite taille.

CICOM APEJ ll

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here