Atelier SCALE : La citoyenneté active dans la gouvernance des services sociaux de base au Mali…

7

Le mardi 13 novembre 2018  s’est tenu à l’hôtel de l’Amitié de Bamako, l’atelier Scale    regroupant les acteurs multisectoriels pour l’amélioration de la livraison des services sociaux de base au Mali.

Sous la présidence du Ministre de la jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, cet atelier a pour thème : « Citoyenneté active dans la gouvernance des services sociaux de base au Mali : redevabilité mutuelle des décideurs et des citoyens à tous les niveaux ». Ce regroupement  multisectoriels est organisé par le programme d’Engagement Civique soutenu par les Etats-Unis à travers l’USAID et aussi de FHI 360.

L’objectif de cet atelier  de deux jours est l’occasion pour les acteurs du gouvernement, société civile et médias d’échanger, de mener des recherches, si nécessaire, sur les bonnes réalités des communautés affectées par la situation actuelle, de collaborer enfin de trouver des stratégies réalisables axées sur le résultat.

En effet, la citoyenneté active est une condition nécessaire pour la réussite de toute initiative de développement à tous les niveaux. Il est important de construire des infrastructures ou des édifices, de donner des ressources pour faire le développement mais ces initiatives ne sauraient être durables sans un engagement citoyen véritable.  C’est pour cela, il nous revient tous que l’engagement citoyen implique une prise de conscience des populations et un changement de comportements. On ne naît pas bon citoyen, on le devient.  En effet, les jeunes femmes et hommes qui représentent 60% de la population malienne, constituent la principale force à même d’impulser le changement et un nouveau départ pour un Mali émergent. Ils sont le présent et l’avenir du pays. Il est donc important que les jeunes femmes et hommes soient intégrés au processus de reconstruction du pays en tant que bénéficiaires de cette reconstruction mais également en tant qu’acteurs de celle-ci. La jeunesse malienne doit pouvoir contribuer, de façon durable et responsable, à l’instauration d’une culture de paix et au renforcement de la démocratie. Il convient de créer un environnement favorable au Mali leur permettant de : – développer leurs compétences, – d’exercer leurs droits, – d’être reconnus en tant que citoyens, – et, de participer à ce titre, concrètement et de façon significative à la vie publique malienne, en particulier à la prise de décision concernant les politiques sociales, économiques, éducatives et culturelles, et aux processus de planification. C’est pourquoi l’approche holistique et systémique SCALE+ que propose FHI360 à travers le Programme d’engagement Civique financé par l’USAID et le thème choisi : « Citoyenneté active dans la gouvernance des services sociaux de base au Mali : Redevabilité mutuelle des décideurs et des citoyens à tous les niveaux » est une opportunité pour les acteurs pour proposer des actions concrètes devant impliquer les jeunes dans les différents processus de développement à tous les niveaux.

Dans son allocution de la cérémonie d’ouverture de l’atelier , le Ministre de la jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne M Amadou Koita dira qu’à titre de rappel et pour faire le lien avec le thème l’atelier, l’objectif général du Plan d’action de la citoyenneté et du civisme se résume comme suit : Construire un modèle de citoyen malien qui soit plus respectueux de ses droits et devoirs, pétri de valeurs de civisme, de civilité, du respect des normes de transparence, de la bonne gouvernance et de la préservation des biens publics et qui participe activement à asseoir la paix, la solidarité et qui promeut le développement économique et social et le bien-être des populations à tous les niveaux.  « Le contexte singulier de rareté des ressources dans lequel évoluent nos communautés, nos collectivités alors même que les besoins et la demande en matière de fournitures des services sociaux de base ne cessent de croître à un rythme que nous avons du mal à soutenir, doit justement nous exhorter à être plus pointu et innovant dans nos réflexions et propositions. Les discussions et réflexions de cet atelier doivent soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies nouvelles et efficaces centrées sur la gestion, par conséquent sur les pratiques de bonne gouvernance, la culture de l’évaluation, la responsabilisation, l’imputabilité et la reddition de comptes publiques .» Explique le Ministre.

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here