Pour avoir refusé de se plier a une volonté de l’Elysée : La France « tueuse » jette l’opprobre sur Soumeylou Boubeye Maiga

0

C’est une indignation qui marquerait cette réaction par rapport à cette accusation éhontée de l’Agence France Presse (Afp). On le sait bien, l’Elysée se sert toujours d’une presse française pour jeter le dévolu sur nos responsables africains afin d’atteindre des objectifs inavoués.

Une pression médiatique pour déstabiliser le ou les responsables africains sous fond de mensonge. Il est temps que les Africains s’indignent que d’autres presses accusent à la légère leurs responsables pour des crimes gravissimes. Nous sommes tentés de penser que la France jette l’opprobre sur SoumeylouBoubeyeMaiga (SBM) juste parce qu’il a refusé de se plier à une volonté de l’Elysée.

Qu’est-ce SBM n’a pas voulu concéder à la France ? Voilà la véritable question qui devrait animer les débats. Cette politique de pression/chantage ridicule de la France est comprise et il est important de rappeler à cette France ses manigances pour déstabiliser le Mali. Combien de coups de file téléphonique l’Elysée a-t-il eu avec les terroristes au Mali ?

Combien d’aides la France a apporté aux rebelles de la CMA et aux terroristes pour déstabiliser le Mali ?

Combien de gens innocents Serval où Barkhane ont-ils bombardé au Mali soi-disant que ce sont « des dommages collatéraux » ?

Combien de …combien de encore et encore …devrions nous, nous demander ?

Il est bien facile de pointer du doigt le Premier ministre malien, mais il ne sera pas facile de brouiller les pistes en se servant de l’assassinat de ces deux journalistes pour « pousser » SoumeylouBoubeyeMaiga, comme un fauve, jusque dans ses derniers retranchements pour atterrir dans une cage.

Maliens et Maliennes, soyez lucides, ne vous laissez point berner par l’adversité politique qui oppose, mettez-vous au-dessus de tout en vous indignant fermement contre ce coup bas.

Hier c’était l’affaire Michel Tomy avec le président IBK qui reste un homme ne méritant pas sa place, « mais soutenable vis à vis de la France », les problèmes de visa de Oumar Mariko, les accusations « d’un journal sénégalais » de détournement de fonds pour la réalisation des forages Uemoa sur Soumaila Cissé. « Le chaos ou moi » de jeune Afrique sur le même Soumaila Cissé, aujourd’hui le PM accusé a la légère par AFP d’être mêlé dans l’assassinat des journalistes français Claude Verlon et Ghislaine Dupont. Demain, à qui le tour ?

En tout cas, il urge de ne laisser jamais un Malien se faire traîner par d’autres sans fondement convainquant… Loin de de protéger un assassin ou de promouvoir le crime, la question est ailleurs. C’est outrageant comme accusation !

Ibrahima ben

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here