Réorganisation administrative et territoriale : Koulikoro table sur une gouvernance de proximité

14

A l’image des autres régions du pays, Koulikoro a débuté sa concertation régionale sur la nouvelle politique de la gestion administrative et territoriale, hier.
Sous la co-présidente des gouverneurs de Koulikoro et de Dioïla, Colonel-major, Mamary Camara et Bagna Dédéou Maiga, les concertations ont commencé, hier mardi. Elles vont durer 3 jours et ont vu également la participation des maires de l’ensemble des communes de la région de Koulikoro, des chefs coutumiers et des leaders religieux pour promouvoir la gestion démocratique par proximité et un meilleur maillage sécuritaire du territoire.

Guidé par le souci de rapprocher l’administration des administrés, le gouvernement a engagé des reformes en guise de stabilité, de cohésion sociale et de développement. Cette assise régionale de Koulikoro concerne la gestion de trois régions à savoir la région de Dioila, de Nara et de Koulikoro. Selon le Colonel-major, Mamary Camara, gouverneur de Koulikoro, ‘’le gouvernement du Mali attache le prix le plus important à cette réforme majeure pour une bonne gouvernance, un meilleur maillage du territoire et la gestion des aspects sécuritaires par proximité du pays’’. Il a mis à profit la cérémonie d’ouverture pour exhorter les participants à l’écoute, à l’esprit du patriotisme, à l’union sacrée dans un climat apaisé et de fraternité durant les 3 jours de concertations.

Dans le souci de la gouvernance par proximité, le colonel major Mamary Camara a tenue à rappeler que le gouvernement du Mali a adopté en 2012 le projet de loi portant la création des nouvelles régions.

Selon le chef de l’exécutif régional,’’ force est de passer à la concrétisation de cette loi quid de son application à l’initial était prévu pour 5 ans’’.

Pour sa part, M.Siaka Diarra, représentant de la primature, ‘’au regard de la complexité de exercice de la gouvernance dans certaines régions due à l’étendue de leur espace, la non effectivité de la création des autres régions et l’organisation des services publics, l’augmentation de la complexité des questions politiques et sociales ont donnés naissance à la révision de l’ancienne loi’’ .

Suivant ses propos, ‘’c’est pour prendre en charge toutes ces difficultés que le gouvernement du Mali a initié cette concertation nationale, pleine d’espoir pour une participation inclusive de tous acteurs du pays’’. M.Diarra a fait remarquer que la concertation sera axée sur deux commissions thématiques : « La commission pour les circonscriptions administratives en d’autres termes, celle qui va travailler sur la création des cercles et des arrondissements et la commission pour des collectivités territoriales qui est axées sur la création des communes ».

Pour le représentant de la primature, l’enjeu de ce projet est de faire en sorte qu’il y ait un meilleur maillage du territoire. Selon Siaka Diarra, il s’agit de créer des conditions nécessaires pour une bonne gestion de notre territoire. « La gestion de l’Etat par proximité peut profiter beaucoup plus à la population en termes de services de qualité apportée par l’Etat », a-t-il laissé entendre.

Intervenant dans les débats, le maire de la commune urbaine de Koulikoro, Eli Diarra dira que cet exercice démocratique doit contribuer à réconforter davantage l’union et non à la division.

Moribafing Camara

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here