Deux grandes décisions prises lors de la rencontre FSD-COFOP : Une conférence de presse commune et Un grand rassemblement devant la Bourse du travail

1

Les choses sérieuses pour la sauvegarde de la démocratie et le respect de la loi fondamentale du Mali commencent maintenant ! Comme annoncé par l’Honorable Soumaila Cissé lors de sa conférence de presse le lundi dernier, une rencontre a lieu, le mardi 13 novembre, entre les responsables de son front, le FSD, et ceux de la COFOP, au QG du FSD.
Un temps dur, une semaine de panique pour le régime IBK. Par son entêtement, il vient de créer une circonstance qui unit les deux fronts : le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) qui lui coupent le sommeil depuis quelques semaines.
Les responsables de ces deux mouvements ont, lors de leur rencontre au QG du FSD, convenu de mener des actions communes cette semaine : une semaine de presse populaire prévue qui démarrera au palais de la culture ce soir à 15 heures et un grand rassemblement demain vendredi, 16 novembre, devant la Bourse du travail à 15 heures. Certes, ces deux mouvements ont des divergences, mais elles ne pourront pas empêcher leurs actions communes pour sauver le Mali. « Les échanges ont aussi porté sur nos points de divergences qui ne devraient pas être un obstacle pour cette démarche si salutaire car notre dénominateur commun qu’est le Mali a besoin de chacun de nous », a écrit Diakité Kadidia Fofana de la cellule de la communication du Front pour la sauvegarde de la démocratie au sortir de la rencontre.
Selon elle, l’Honorable Soumaila Cissé et tous les autres intervenants ont mis l’accent sur l’importance de cette union entre le FSD et de la COFOP tant attendue par les Maliens et tant redoutée par le régime. « Pour le Mali, aucun sacrifice n’est de trop », écrit-elle sur sa page Facebook.
Avec cette unité d’action, des jours sombres s’annoncent pour le régime en place dans la mesure où, déjà, une fronde populaire est en train de se généraliser à cause du projet tant contesté de découpage territorial, pour lequel, le Mali de ces dix dernières années n’a connu une affaire d’envergure nationale qui suscite autant de passion accompagnée de levées de boucliers
Boureima Guindo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here