Justice et sécurité: l’AMDH ouvre un cadre d’échanges avec les hommes de médias!

0

L’association malienne des droits de l’homme (AMDH) organise, en collaboration avec l’Institut des Etats-Unis pour la paix (USIP), un atelier de formation et de sensibilisation de deux jours à l’intention des journalistes sur la justice et la sécurité. Plusieurs acteurs de médias participent à cet atelier qui dont les travaux ont démarré ce mercredi à la Maison des Partenariats Bamako-Angers.

A l’ouverture des travaux de cette formation, on note la présence de Mme Kadiatou Keita, représentante de l’USIP, de M. Drissa Traoré coordinateur général de l’AMDH et une trentaine de journalistes; de représentants de la police, de la gendarmerie ainsi que le substitut du procureur de la commune VI.

Cet atelier est la suite d’un programme de dialogue initié par l’Institut des Etats-Unis pour la paix sur la justice et la sécurité, dans des pays du Sahel et du Maghreb dont le Mali. Cet atelier est un espace démocratique pour qu’ensemble toute la population s’implique dans la sécurité. Cette session est donc un cadre d’échanges entre les forces de défenses et de sécurité et la population, afin de réinstaurer la confiance pour bannir l’insécurité dans les pays ciblés. Les objectifs de cet atelier visent à renforcer la connaissance des médias sur l’approche collaboration entre FDS et la communauté, familiariser les médias avec le concept de ‘’police de proximité’’ et les initiatives existant en la matière ; sensibiliser davantage les médias sur leur rôle dans les efforts de paix en général et la sécurité en particulier. Au cours de la journée de mercredi, des échanges ouverts ont eu lieu sur la justice et la sécurité au sahel et au Maghreb et la police de proximité, après un exposé de la représentante de l’USIP. Au cours de la présentation de l’Institut des Etats-Unis, Kadiatou Keita a fait savoir que l’USIP est une organisation internationale américaine indépendante, financée par le gouvernement. Selon elle, l’USIP est présentement représenté dans cinquante un pays du monde. Quant à M. Drissa Traoré, coordinateur général de l’AMDH, il dira que l’association a vu le jour en 1988 et vise à veiller sur les droits de l’homme. Selon M. Traoré, l’AMDH intervient dans les juridictions si les délais de détention ne sont pas respectés et œuvre à faire la promotion de la tolérance dans la société, a-t-il souligné. Pour sa part, M. Adama Traoré, chargé de projet de l’USIP, a fait l’état des lieux des initiatives de police de proximité et avant de passer aux échanges. Dans ce dialogue sur la justice et sécurité, M. Brahima Konaté, coordinateur JSD-AMDH a exposé une approche inclusive de lutte contre l’insécurité. La journée de ce jeudi sera consacrée au rôle des journalistes dans les efforts de paix, notamment sur la question de la contribution pour une sécurité inclusive.

SABA BALLO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here