Mali : les nouveaux visages de la politique

0

Qu’ils soient proches du gouvernement ou des figures de l’opposition, une nouvelle génération de leaders émerge au sein du paysage politique malien.

• Karim Keïta
Karim Keïta, 38 ans, a bien du mal à se défaire de l’étiquette de « fils de ». Né à Paris, formé en Belgique et au Canada, il est rentré au Mali en 2006. Élu député dans la commune II du district de Bamako en 2013 (sous la bannière du RPM, le parti fondé par son père), il est également le président de l’influente Commission défense, sécurité et protection civile de l’Assemblée nationale, un poste clé dans un pays en proie à des attaques jihadistes. Il s’est en parallèle fait une place dans le monde des affaires en créant plusieurs sociétés (dont l’une est spécialisée dans la location de voitures et une autre dans le conseil aux investisseurs).

• Mahamadou Camara

Archétype du jeune « repat » qui a d’abord travaillé en France (y compris au sein de Jeune Afrique Media Group) avant de rentrer au Mali en 2009, Mahamadou Camara, 41 ans, a été très engagé dans les campagnes du candidat IBK en 2013 et 2018. Directeur de cabinet du président au début de son premier mandat, puis ministre de l’Économie numérique, de l’Information et de la Communication, il est toujours à la tête d’Impact Média, l’entreprise qu’il a créée à son retour au pays. Même s’il dit ne pas vouloir b

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here