Bureau du vérificateur général : Quand Samba Alhamdou Baby apporte de la valeur ajoutée dans la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière

6

Nommé par Décret N°2018 – 0367 / P-PM du 11 avril 2018 pour un mandat de 7 ans, le Vérificateur Général, Samba Alhamdou Baby, est aujourd’hui très déterminé et engagé à relever le défi dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière. Pour ce faire, le Bureau du Vérificateur Général du Mali vient de signer avec le Gouvernement canadien un Protocole d’entente d’un montant de 10 millions de dollars canadiens pour le financement du projet intitulé “Redevabilité publique et participation des femmes au Mali” dont le but est de fédérer les efforts de lutte contre la corruption en renforçant la collaboration entre le Bureau du Vérificateur Général, les Pôles économiques et financiers et le Conseil national de la société civile. Il permettra une synergie dans le cadre de l’exploitation des rapports de vérification du Bureau.

La Sous-ministre du Développement international, secteur de l’Afrique Subsaharienne du Canada, Mme Leslie Norton, vient de séjourner au Mali. Cette visite s’inscrit en droite ligne du partenariat entre le Canada et le Bureau du Vérificateur Général du Mali. C’est pourquoi, la ministre Leslie Norton a eu une séance de travail avec le Vérificateur Général, Samba Alhamdou Baby et son équipe, le vendredi 9 novembre dernier. Pour la circonstance, Mme Leslie Norton était accompagnée par l’Ambassadeur du Canada au Mali, Louis Verret et Mme Michelle Akpo, chef de projet d’appui au Bureau du Vérificateur général.

C’est avec une grande joie que le Vérificateur Général Samba Alhamdou Baby a accueilli la délégation pour souhaiter la bienvenue, au nom de l’ensemble de son personnel. “Je tiens à vous souhaiter la cordiale bienvenue et vous remercier pour votre visite au sein de notre service, une visite qui une fois de plus vient confirmer la qualité de la coopération bilatérale entre le Canada et le Mali et plus particulièrement, celle en faveur de notre Bureau” dira-t-il, avant de rappeler que le Gouvernement canadien est le premier et le plus grand partenaire du Bureau du Vérificateur général de sa création à nos jours.

“Dès 2008, le gouvernement canadien notamment à travers un projet d’appui d’un montant de 4 500 000 dollars canadiens, a fortement contribué à renforcer les capacités du personnel du Bureau du Vérificateur Général en vérification et dans d’autres domaines complémentaires comme la communication et l’informatique. Le projet a également permis de réaliser les premiers outils de vérification et le manuel de gestion administrative, comptable et financière et d’organiser à l’intention du personnel plusieurs sessions de formation ainsi que d’enrichissants voyages d’études à l’étranger” dira-t-il.

Pour consolider ces acquis, selon Samba A. Baby, le Gouvernement Canadien vient de signer avec le Mali un protocole d’entente d’environ 10 millions de dollars canadiens pour le financement d’un deuxième projet intitulé “Redevabilité publique et participation des femmes au Mali”. Il s’agit d’améliorer le bien-être socio-économique de la société malienne, notamment des femmes et des filles par la livraison des services publics. “Ce projet a pour but de fédérer les efforts de lutte contre la corruption en renforçant la collaboration entre le Bureau du Vérificateur Général, les Pôles économiques et financiers et le Conseil national de la société civile. Il permettra une synergie dans le cadre de l’exploitation des rapports de vérification du Bureau. Je voudrais, à cet effet, remercier très sincèrement les autorités canadiennes pour ce soutien indéfectible qui permet à notre jeune structure d’apporter sa valeur ajoutée dans la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière” a-t-il déclaré.

Soutien sans réserve du président de la République

Pour conclure son intervention, Samba A. Baby soulignera : “Nous comprenons que, pour la lisibilité des actions, il faut nécessairement l’implication de tous les acteurs de la gouvernance de notre pays. C’est pour cette raison qu’en prenant la direction de cette structure, je crus nécessaire et essentiel de rendre une visite de courtoisie à l’ensemble des Chefs des Institutions de la République afin de leur faire part de notre mission. A cette occasion, le président de la République nous a clairement exprimé son soutien sans réserve dans la mise en œuvre de son contenu axée essentiellement sur la vérification de performance, l’évaluation des politiques publiques, le suivi de la mise en œuvre des recommandations, la collaboration avec les autres structures de contrôle et le partenariat avec la société civile.

Cette vision a été également partagée avec certains partenaires canadiens que j’ai eu le plaisir de rencontrer lors de la visite d’échange et de travail au Canada. Elle a été l’occasion pour moi de renouveler auprès des partenaires canadiens notre volonté de poursuivre et de renforcer les liens de collaboration existants et de partager avec eux la stratégie avec laquelle nous comptons animer ce nouveau mandat”. Parole du Vérificateur Général devant Mme Leslie Norton et le diplomate canadien au Mali.

Quant à l’Ambassadeur du Canada au Mali, Louis Verret, il a déclaré être fier de voir que les liens entre son pays et le Bureau du Vérificateur Général ne cessent de se renforcer depuis 15 ans. Le diplomate canadien a saisi cette opportunité pour rappeler que le Canada est engagé dans cette logique à cause de son rôle de structure de lutte contre la corruption car selon lui, son pays est un grand partenaire qui soutient les programmes stratégiques de lutte contre la délinquance financière à travers le monde.

Il est nécessaire de rappeler que sur invitation des partenaires canadiens, le Vérificateur Général du Mali, Samba Alhmadou Baby, a effectué du 17 au 28 septembre 2018 une visite d’échanges et de travail au Canada. Lors de son séjour, il a rencontré, notamment, le Sous-Ministre en charge de la coopération internationale canadienne, son homologue le Vérificateur Général du Canada, la Vérificatrice Générale de la province de Québec, la Vérificatrice Générale de la ville de Montréal.

L’un des temps forts de cette visite du Vérificateur Général du Mali aura été la rencontre avec le directeur de l’Ecole Nationale d’Administration Publique de Québec, le Secrétariat du Conseil du Trésor de Québec et d’Ottawa et la Direction de la société Cowater/Sogema Internationale. Elle a été l’occasion pour le Vérificateur Général de renouveler auprès des partenaires canadiens sa volonté de poursuivre et de renforcer les liens de collaboration existants et partager avec eux la vision avec laquelle il compte animer ce nouveau mandat dont il a désormais la charge depuis le 24 avril dernier.

Lors de cette visite au Canada, le Vérificateur Général a évoqué également le renforcement des capacités du personnel du Bureau du Vérificateur Général du Mali en matière de vérification de performance et d’évaluation de politiques publiques, afin de pouvoir accompagner efficacement les réformes des finances publiques maliennes en cours.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here