G-5 SAHEL : Histoire de local

10

G-5 SAHEL : Histoire de local

Le chef de la Force anti-jihadiste du G5-Sahel, le général mauritanien Hanena Ould Sidi, a déploré lundi dernier le manque d’équipements et l’absence de nouveau quartier général, après l’attaque qui a frappé fin juin celui de Sévaré. “Ce sont les équipements qui me manquent, et le PC (poste de commandement,) de la force. On n’a pas de quartier général et les équipements tardent à venir”, a déclaré à l’AFP l’officier mauritanien à l’issue d’une rencontre avec la ministre française des Armées, Florence Parly, et son homologue allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

Il a notamment cité “des équipements majeurs, comme les blindés, les équipements contre les IED” (engins explosifs improvisés).
Dans le cadre de la lutte contre la corruption et pour la bonne gouvernance, les ministres, dans le contexte actuel, doivent être de bons gestionnaires des fonds publics. Mais, comment peut-on s’assurer de cette donne, sans aucune enquête de moralité, de la phase des ‘’candidats ministrables’’ à celle de leur nomination, suivie de leur prise de fonction ?

Des craintes subsistent, avec la présence dans le gouvernement actuel de certains ministres dont le train de vie et le penchant quasi viscéral vers une prodigalité excessive, sont connus de tous.

Administration Malienne : La tanière des prédateurs

Il ya quelques années, le fonctionnaire chargé de gérer les ressources publiques devrait user de favoritisme ou de surfacturations pour avoir « sa part » dans les marchés qu’il est chargé d’attribuer. Aujourd’hui, la formule est beaucoup plus simple : la plupart des fonctionnaires sont en même temps commerçants, fournisseurs, prestataires de services, opérateurs économiques.

Combien sont-ils, les fonctionnaires qui ont des camions de transport et qui, au lieu d’attribuer les marchés de gravier, sable, etc (pour la réalisation et l’entretien des routes) aux vrais transporteurs, se l’attribuent, eux-mêmes ? Combien sont-ils les fonctionnaires maliens qui, par personnes interposées, approvisionnent l’Etat en matériel informatique, matériel de bureau, matériel de construction, etc. Cette situation, ne conduit-elle pas à faire du fonctionnaire, à la fois vendeur et acheteur ?

GAO : les concertations régionales reportées

Une attaque terroriste a visé un local des collaborateurs de la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation au Mali (Minusma), non loin du bar “Petit Dogon”, situé au 8e Quartier de Gao, dans la soirée de lundi 12 novembre.

Selon les informations, il y a eu 3 morts parmi les civils et plusieurs blessés.

L’attaque a été revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. Ce qui a poussé les autorités à reporter les concertations régionales prévues pour démarrer mardi dernier.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here