Le président Habib Sissoko lors de l’AG ordinaire du CNOSM, le 10 novembre dernier :”Nous voulons une gouvernance exemplaire pour le quadriennal 2017-2020″

1

Lors de l’Assemblée générale ordinaire du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), le président Habib Sissoko a beaucoup insisté sur la gouvernance et le partenariat avec le département des Sports et ses sponsors (Malitel-Malitel et Pmu-Mali). Il prône donc une gouvernance exemplaire pour le quadriennal 2017- 2020.

Conformément aux statuts et règlements, le Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) vient de tenir son Assemblée générale ordinaire. Les travaux de cette rencontre annuelle se sont déroulés, le samedi 10 novembre dernier, dans la salle de réunion du Cnosm, en présence des présidents et secrétaires généraux de différentes fédérations nationales sportives et groupements sportifs affiliés. Sans oublier la présence du représentant du directeur national des Sports et de l’Education physique et d’un parterre de journalistes sportifs. En plus du président du Cnosm, Habib Sissoko, on notait également la présence effective des membres du Comité exécutif.

C’est devant tout ce beau monde que le président du Cnosm a pris la parole pour souhaiter la bienvenue. “Permettez qu’avec humilité nous sollicitons votre compréhension pour un rapport validé depuis le 10 mars 2018, mais aussi qu’avec responsabilité nous retrouvons le respect de nos textes malgré les contingences nationales. Vous avez certainement relevé la satisfaction des préoccupations soulevées lors de l’Assemblée générale ordinaire de l’exercice 2016 et la promesse du président du Cnosm. Il s’agit, entre autres, d’une meilleure préparation des Jeux Olympiques Tokyo 2020 ; de l’élaboration d’un projet des activités du quadriennal 2017-2020 ; de la remise aux fédérations nationales sportives des exemplaires de la loi sur les activités sportives ; de l’aide à la relecture des textes de la fédération des Jeux d’échecs ; de la tenue de la session du Comité exécutif sur le manuel de procédures et le plan stratégique” précisera le président du Cnosm. Avant de rappeler que : “L’année 2017 est importante pour le mouvement olympique au double titre du symbole (début du quadriennal) et de la conduite du projet du Comité national olympique et sportif du Mali”.

Aux dires du président Habib Sissoko, “le Cnosm entend conduire le quadriennal 2017 – 2020 dans la perception évolutive du travail de management, c’est-à-dire vers un fonctionnement centré sur le travail d’équipes, sur les situations et les réactions aux événements. L’unique quête de la performance n’est plus le seul objectif du travail. La créativité et la réactivité, l’imagination et la sociabilité, voilà de belles finalités du travail. Dans cette conception le Cnosm s’engage sur quatre axes. Il s’agit de mettre en place les procédures et armer les ressources humaines, compter sur un partenariat de confiance, assurer et assumer sa responsabilité au sein du mouvement olympique et enfin adopter un programme quadriennal innovant”.

S’agissant du 1er axe à savoir mettre en place les procédures et armer les ressources humaines, le président du Cnosm de rappeler que : “Depuis quelques années le Cnosm s’est doté d’un “manuel de procédures administratives, financières et comptables”. L’élaboration de cet outil de gestion a suivi un processus participatif : contributions des membres du Comité exécutif et des commissions permanentes. Le processus est facilité par l’apport d’un consultant professionnel.

En plus de la consolidation de la bonne gouvernance, le quadriennal nouveau est placé sous le signe du développement des ressources humaines. Il est bien connu que la mise en œuvre des programmes, la coordination des projets, l’adoption et l’utilisation de pratiques modernes de gestion exigent des ressources humaines compétentes, engagées et motivées. Dans cette vue, est élaboré un “manuel des procédures de gestion des ressources humaines” conforme aux dispositions du code du travail en vigueur au Mali. L’armement des ressources humaines se manifeste dans la formation et le perfectionnement des cadres (personnel et dirigeants sportifs) au Mali et à l’étranger”.

En ce qui concerne le 2ème axe sur un partenariat de confiance, Habib Sissoko estime que : “la relation entre le Cnosm et le ministère des Sports, relation faite de consultations régulières et d’accompagnements réciproques, permet la poursuite de la subvention de l’Etat, de l’aboutissement de la loi régissant les activités physiques et sportives et l’octroi d’un local pour abriter le Musée et l’Académie Olympiques. Aujourd’hui et de façon spécifique, les multiples initiatives de Monsieur le Ministre Jean Claude Sidibé, consolident ce partenariat exemplaire”.

La coopération solidaire entre le Cnosm et les fédérations nationales sportives, dira-t-il, a pour socle l’assistance, les sessions de consolidation de la gouvernance et les nombreuses visites de courtoisie. Tout cela dans le respect mutuel et la convivialité.

“En attendant la mise en place de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA), organe juridictionnel, le siège du Cnosm demeure le lieu de réconciliation des cœurs et des esprits suite aux incompréhensions nées au sein des Associations sportives et de l’Association des Journalistes Sportifs du Mali” a déclaré Habib Sissoko, avec beaucoup de satisfaction.

Partenariat dynamique avec les sponsors (Sotelma-Malitel et PMU-Mali)

S’agissant du partenariat entre le Cnosm et ses différents sponsors, on peut dire sans risque de se tromper qu’il se porte à merveilleux : “Soucieux du confort des Fédérations et de la promotion de l’idéal olympique, le Cnosm entretient un partenariat dynamique avec ses sponsors à savoir Sotelma-Malitel et Pmu-Mali et au cours des échanges entre Comité national olympique, toutes les occasions sont opportunes pour témoigner notre satisfaction aux partenaires”.

«Le Cnosm jouit d’une bonne réputation au sein du mouvement olympique. Il a pour mission d’assurer et d’assumer cette responsabilité. Au courant de l’année 2017, le Cnosm a abrité la 50ème session ordinaire du Comité exécutif de l’Acnoa et l’Assemblée générale de la zone 2. Il a organisé le séminaire des journalistes sportifs de la Zone 2, les 1ers Jeux nationaux de la jeunesse, un atelier de haut niveau en management des organisations sportives».

“Pour les Centres Olympafrica “Cheick Kouyaté” et “Iba Mbaye”, 2017 est une année-test de réorganisation administrative et de mise en œuvre de projets au profit de la jeunesse. En Afrique et dans le monde, le Cnosm participe à 16 grands rendez-vous du mouvement olympique : forum et Assemblées générales, séminaires et ateliers, réunions et cérémonies commémoratives” a rappelé Habib Sissoko. S’agissant du programme quadriennal innovant, “le Cnosm veut une gouvernance exemplaire du quadriennal 2017- 2020, fondée sur la promotion des valeurs fondamentales que sont, entre autres, le professionnalisme et la performance, la responsabilité, l’intégrité et l’excellence. Le programme adopté est constitué du binôme programme de la solidarité olympique et initiatives du Cnosm axées sur le programme du président du Cnosm. Le Programme meuble la vie olympique et sportive nationale dans ce qu’elle a de sport et d’éducation, de culture et d’environnement, de bonne gouvernance et de partenariat stratégique”.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Maître Ali Badara Traoré, porte-parole des fédérations nationales sportives :

“Nous rassurons le président Habib Sissoko de notre soutien et de notre accompagnement”

Cnosm
Motion lue par le Président de la Fédération Malienne de Taekwondo, Maitre Ali Badra Traoré
Lors de l’Assemblée générale ordinaire du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) tenue le samedi 10 novembre 2018, les différentes fédérations sportives ont réaffirmé une fois de plus leur soutien et accompagnement au président Habib Sissoko. Cela à travers la lecture d’une motion lue par le président de la Fédération Malienne de Taekwondo, Maitre Ali Badra Traoré. ” Nous, membres des Fédérations Nationales Sportives affiliées au Cnosm et imbus du principe que ” C’est l’électeur qui contrôle son élu et non l’élu qui enfume son électeur “, apprécions l’exercice de redevabilité auquel nous sommes annuellement invités.

Constatons, avec bonheur, que le président Habib Sissoko a su développer une gouvernance :

– Qui permet de faire une lettre globale du réel, en toutes circonstances

– Qui recherche toujours les éléments d’une possible compréhension pour que chaque initiative soit un antidote à ce qui divise ;

– Qui dote les cadres d’outils susceptibles d’accroitre leurs capacités de travail dans l’administration du sport et les athlètes en vue d’améliorer leur performance

– Qui, en constante écoute de tous, enseigne que l’avenir n’est possible que dans l’entente et l’union, et que la responsabilité au service du sport est un engagement et ne saurait servir de source de profit.

En conséquence,

Prenant en compte ce qui précède et beaucoup d’autres actions salutaires pour le sport malien. Nous rassurons le président Habib Sissoko de notre soutien et de notre accompagnement “.

El Hadj A.B. HAÏDARA

Mme Sangaré Aminata Kéïta, présidente de la fédération malienne d’athlétisme :

“Le bilan de l’exercice 2017 du Cnosm est très satisfaisant”

26é édition du meeting d'athlétisme de San
Mme SANGARE Ami Keita, présidente FMAA
Présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Mme Sangaré Aminata Kéïta est également 1ère vice-présidente du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Donc, elle est mieux placée pour juger le bilan du Cnosm. “Cette Assemblée générale ordinaire s’est très bien déroulée dans une atmosphère fraternelle et cordiale. Nous avons évoqué les actions réalisées par le Cnosm au cours de l’année 2017 dont le bilan reste satisfaisant. Vous avez entendu la motion des fédérations nationales sportives qui ont exprimé leur reconnaissance et leur soutien au président Habib Sissoko. Je crois qu’aujourd’hui le Cnosm fait tout son possible pour assister les fédérations. Nous gagnons très peu de ressources dans le sponsoring mais grâce au Comité nous arrivons à organiser des grandes activités au sein des fédérations avec beaucoup de succès. Au cours de l’année 2017, la Fédération malienne d’athlétisme a été dotée d’un chronométrage électrique très moderne que le Mali n’avait jamais eu depuis l’indépendance. C’est donc un ouf de soulagement pour nous. En plus de cela, le Cnosm a fait venir de la Belgique des techniciens pour un stage de formation en chronométrage au profit de 12 de nos techniciens. En perspective des Jeux Olympiques 2020 de Tokyo, les Cnosm a déjà entamé les préparatifs de ce grand rendez-vous et nous voulons réaliser une participation digne de ce nom. Nous n’allons pas nous contenter d’être un invité d’honneur. Le Mali ira à ce rendez-vous pour réaliser des performances et c’est le podium que nous visons. C’est pourquoi le Cnosm compte assister ses fédérations dans cette tâche”.

Amadou Togola, président de la fédération malienne de cyclisme :

“Le Cnosm prend aujourd’hui à bras le corps les soucis des fédérations sportives maliennes”

"Je peux dire que nos attentes ont été comblées"
Amadou Togola
Au sortir de cette Assemblée générale ordinaire consacrée au bilan de l’exercice 2017, je dirais que je suis le plus fier car la Fédération malienne de cyclisme a été le premier intéressé de l’année 2017 grâce à un tour du Mali avec l’appui du Cnosm. Une édition qui est restée dans l’esprit de tous les participants. Comme je l’ai dit lors de la rencontre, nous avons un devoir de reconnaissance envers le Comité national olympique et sportif du Mali, vu tout ce qu’il a fait pour nous ces dernières années. J’ai également évoqué, au cours de cette rencontre, les actions du Mali notamment la participation de notre pays au Tour de Côte d’Ivoire et ma participation au Congrès de l’Union Francophone de Cyclisme à Paris. A travers ces deux actions, je peux dire aujourd’hui que le Cnosm prend à bras le corps les soucis des fédérations sportives maliennes. Je sors vraiment très fier de cette Assemblée et je demande au président Habib Sissoko de continuer dans

Dramane Coulibaly
ce sens et de veiller sur les fédérations qui leur sont affiliées”.

Dramane Coulibaly, ex-DNSEP :

“Nous sortons de cette AG ordinaire très satisfaits et avec beaucoup de bonnes impressions”

L’ex-directeur national des Sports et de l’Education physique (Dnsep) Dramane Coulibaly a pris part à cette Assemblée générale ordinaire du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Et ses impressions sont bonnes. “Il revenait, dans cette rencontre, aux différents participants de bien pouvoir se prononcer sur l’exercice 2017 du Cnosm et à mon humble avis et au regard des documents qui ont été présentés et des réactions enregistrées, nous ne pouvons que légitimement remercier les uns et les autres pour leur contribution à l’enrichissement et aux orientations pour la gestion des trois autres années qui nous restent. Je pense que comme étape intermédiaire à l’intérieur du mandat, il revient au Comité national olympique de tirer des enseignements par rapport aux réactions des uns et des autres afin de pouvoir aller plus loin. Je pense qu’au bout du rouleau, nous avons les Jeux Olympiques de 2020 Tokyo qui se profilent à l’horizon. C’est pour vous dire que nous sortons de cette Assemblée générale très satisfaits et avec beaucoup de bonnes impressions enregistrées au niveau des participants”.

Seydou Maïga, secrétaire général de la fédération malienne de basket-ball :

“Le Cnosm sous le leadership de Habib Sissoko est sur une bonne dynamique”

Seydou Maiga
Nous avons parlé, au cours de cette rencontre, des activités de l’exercice 2017 du Cnosm. Je pense que dans toutes les bonnes gouvernances, cela est une bonne chose. Nous avons notamment échangé sur les rapports moral et financier. Je pense que le Cnosm sous le leadership du président Habib Sissoko est sur une bonne dynamique et je pense que nous, fédérations, devons-nous inspirer de cet exemple. Je pense que tous les avantages dont le Comité national olympique du Mali bénéficie aujourd’hui, c’est grâce à la bonne gestion de celui-ci par son président qui reste aujourd’hui un exemple. Pour preuve récente, le secrétaire général du Cnosm, Mohamed Oumar Traoré, vient de prendre part à une rencontre internationale des secrétaires généraux de l’Acnoa qui regroupait seulement les 6 meilleurs CNO dont le Mali sur une cinquantaine. Je pense que cela reste un indicateur qui prouve qu’il y’a une très bonne gouvernance au sein du Cnosm et nous ne pouvons qu’en être fiers “.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here