Renouvellement du bureau du SYNTADE : Les manœuvres de Khêfing Kanté démasquées

0

Décidément, avec la démocratie, certains n’hésitent pas à utiliser toutes les subterfuges pour réussir leurs objectifs. Une sorte de faux fuyant. C’est ce qui expliquerait l’attitude de M. Khêfing Kanté qui se fait passer pour respectueux des textes. En réalité, à en croire nos sources, après avoir échoué en essayant d’imposer un de ses amis à la tête de la section syndicale de la CMSS où il a été mis en déroute, veut noyer le poisson dans l’eau. Et pour cause !

Selon nos sources, voyant ses espoirs s’envoler comme une fumée, M. Khêfing Kanté, non moins membre d’une commission dans un département crée par le Bureau exécutif de l’UNTM dans le cadre d’un consensus trouvé lors du renouvellement en 2013 du bureau, donc n’est pas membre de l’exécutif de la centrale syndicale du Mali, a vu ses ambitions revue à la baisse puisque lorgnant le poste de SG du SYNTADE.

Dans sa correspondance N°2018-0609/SG-SYNTADE du 13 novembre 2018, dénonce la tenue du 13ème congrès puisque dit-il : « le renouvellement des instances et des organes se poursuivent à travers des branches verticales et horizontales des syndicats affiliés à notre centrale, suivant le calendrier modulé par le BE-UNTM ». En réalité, selon nos informations, Khêfing Kanté, après avoir réussi le renouvellement du bureau de la section de l’ANPE où il a demandé un observateur, a lamentablement échoué dans le renouvellement du bureau de la section syndicale de la CMSS où il aurait voulu imposer un camarade connu de tous mais décriés par la majorité des travailleurs, sans un observateur et devrait être neutre. Et pour cause, indiquent nos sources, quatre candidats étaient en lice, après le désistement du quatrième, trois étaient en compétition dont son poulain. Lors des préparatifs et suite à un vote, le candidat soutenu par Khêfing, a été battu par les deux autres candidats qui ont demandé le report du renouvellement du bureau de la section. Ce que refusera Khêfing ; Pire, selon nos sources, l’homme après que les deux candidats et leurs partisans aient claqué la porte, il déclarera son ami élu président. Et cette élection indiquent nos sources, sera invalidée par un constat d’huissier qui dénonce le non-respect des textes.Humulié, Khêfing continuera le combat et envoiera la liste du nouveau bureau de la section de la CMSS au SYNTADE qui lui demandera de reprendre l’élection, ce qu’il refusera et persistera à imposer la liste dénoncée par l’huissier. D’où cette sortie médiatique et cette correspondance qu’il adressera à toutes structures ‘comités, SG SYNTADE, toutes les sections SYNTADE, BE-UNTM, tous les syndicats nationaux, la presse écrite, divisions locales et dans les archives.

Nos sources indiquent que le renouvellement des structures de base du SYNTADE se poursuit depuis plus de deux mois. Grande a été la surprise du bureau du SYNTADE de voir la levée de boucliers de Khêfing au moment où trois semaine sont été donné pour achever le renouvellement des structures et organes du SYNTADE.

« Que comprendre subitement cette course médiatique d’un cadre en perte de vitesse sachant que la messe est dites pour lui? En réalité, ce type fait du faux fuyant, ses manœuvres ont été découverts puisque sachant qu’il est démasqué et ne pourra réaliser son projet», nous confie un camarade.

En tout cas, selon nos sources, au SYNTADE, la sérénité est de mise puisque le parachèvement des renouvellements des instances de base se poursuit de plus belle, sans aucun problème et le congrès se tiendra aux dates indiquées, c’est-à-dire les 21 et 22 novembre prochain.

La Rédaction

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here