Maouloud 2018 : la paix et la cohésion « toujours » au centre des prières

8

La communauté musulmane du Mali a célébré dans la nuit de lundi à mardi, l'anniversaire de la naissance du prophète Mohamed (Psl). Des prêches, des lectures de coran, des prières entre autres ont été les temps forts de cet événement. Le thème retenu cette année est l'islam et la jeunesse: quel rôle de la jeunesse dans une société paisible. Le Président de la république a dans un message inviter les fidèles à prier pour le Mali et à se donner la main face aux nombreux défis.

Les mosquées, les places publiques, les terrains de football presque partout à Bamako c'était la marrée humaine. Les fidèles se sont déplacés en nombre pour écouter les prêches et prier pour le pays. Selon eux, le « maouloud », est l'occasion de saluer la naissance du prophète mais aussi mieux connaître l'islam« Ça représente la communion de tous les musulmans », affirme ce fidèle venu écouter les prêches. « C'est une occasion pour tous les musulmans de bien connaître qui était leur prophète » dixit cet autre fidèle. Pour cette dame le maouloud « est une joie pour elle, ajoutant qu'elle a prié pour « la stabilité dans le pays »

Les autorités du pays, dans leurs messages, ont invité les musulmans à plus de cohésion et de prières pour le pays. Le ministre des affaires religieuses et du culte a rappelé aux fidèles certaines valeurs cardinales de l'islam notamment la tolérance. « L'islam a toujours été et demeure une religion du juste milieu dont le fondement et les valeurs authentiques bannissent la violence et la haine de l'autre », a déclaré Thierno Oumar Hass Diallo. Avant d'inviter ses compatriotes à s'en inspirer

Cette édition du Maouloud intervient alors que le pays est confronté à plusieurs défis : insécurité au centre et au nord, tensions sociales au sud. C'est pourquoi, certains leaders religieux demandent à tous les fils du pays de se donner la main pour un état plus fort. « Nous sommes tous issus du Mali, c'est pourquoi on doit faire tout pour préserver non seulement la souveraineté mais aussi pour être ensemble pour le développement, la cohésion en acceptant nos différences », a laissé entendre le guide spirituel des soufis, Cheick Soufi Bilal Diallo. Selon lui « C'est la seule condition pour bâtir un Mali meilleur un Mali qui sera prospère à travers la cohésion et la paix».

Il faut signaler que cette célébration de l'anniversaire de la naissance du prophète s'est déroulée sans incident majeur dans le pays. Vivement celui de son baptême qui sera célébré dans la nuit de dimanche à lundi prochain.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here